Grand Prix de France : Qui pour battre Bold Eagle ?

vendredi 12 février 2016

  • imprimer

Disputé sur le tracé réduit de la grande piste de Vincennes, le Grand Prix de France est support du Quinté+ et du Top5 ce dimanche 14 février. Dans cette épreuve classique, qui constitue, en principe, une revanche du Prix d’Amérique Opodo, on voit mal qui pourrait venir à bout de Bold Eagle, sacré il y a deux semaines de cela, dans la Belle…

Bold Eagle vise un nouveau succès  largeL

Paris Turf

Bold Eagle vise un nouveau succès

Même si, comme on le dit dans le jargon hippique, aucun cheval n’est imbattable, il est difficile, avant le départ du Grand Prix de France, de voir un concurrent capable de devancer Bold Eagle (8 – Franck Nivard) ce dimanche. En effet, le fils de Ready Cash a cloué sur place une bonne partie de ses rivaux du jour dans le Prix d’Amérique Opodo, il y a deux semaines de cela, après les avoir enrhumés dans le Prix de Belgique. Son numéro 8 derrière les ailes de l’autostart n’est certes pas un cadeau, mais sa capacité à s’élancer rapidement devrait lui permettre de vite l’effacer. Sébastien Guarato envisage une nouvelle victoire : « Il a très bien récupéré de l'Amérique. C'est une bonne chose. Il a fait beaucoup de paddock les jours qui ont suivi. Il s'est exercé sérieusement mercredi. Il a effectué trois lignes droites à sa main, avant une quatrième sur un... drôle de pied. Jamais un cheval n'était allé aussi vite sur ma piste, évidemment. Tout est donc OK. Son numéro 8 ne m'inquiète pas. Il sera difficile à battre, logiquement. »

Timoko va défendre chèrement son titre

Richard Westerink, entraîneur de Timoko (7 – Björn Goop) ne part jamais battu d’avance ; ses propos le démontrent encore : « Il ne pouvait rien contre Bold Eagle dans l'Amérique. Il réalise vraiment une magnifique performance ce jour-là. Il était très frais la semaine suivante. Il a travaillé deux fois avant ce Grand Prix de France. C'est difficile à croire, mais je le trouve encore mieux. Les 2.100 mètres départ lancé sont son sport. Il devra juste éviter de produire trop d'efforts prématurés. Je le vois lutter pour la victoire. ».
Excellent deuxième de l’ « Amérique », son représentant retrouve le parcours sur lequel il a réalisé une véritable démonstration le 3 janvier, à l’occasion du Prix de Bourgogne. Bien qu’ayant progressé le nez au vent dans la montée, il avait repris départ à l’entrée de la ligne droite, pour rallier le poteau loin devant ses adversaires. Tenant du titre de cette épreuve, le fils d’Imoko va encore donner son maximum.

Univers de Pan sait aller vite

Univers de Pan (3 – Philippe Daugeard) semble désormais revenu à son meilleur niveau. Il n’a pu terminer que neuvième dans la Belle, mais il ne faut pas oublier qu’il a joué de malheurs dans le tournant final derrière des rivaux en difficulté, avant de plaisamment terminer, en retrait. Adepte des tracés réduits et doté d’une belle vitesse de pointe (son record culmine à 1’10’’), l’élève de Philippe Daugeard est en mesure de compléter le podium, d’autant qu’il excelle sans ses fers.
Seul le numéro 9 plaide contre Un Mec d’Héripré (n°9). Ce fils d’Orlando Vici évolue en effet sur son parcours de prédilection (4 victoires et 1 place en 5 apparitions), en plus d’être déferré des quatre pieds et associé à Jean-Michel Bazire. A priori, il est en mesure de prétendre aux premières places.

Oasis Bi garde son mot à dire

Surprenant troisième le 31 janvier, Oasis Bi (n°6) a montré qu’il n’a jamais été meilleur qu’à 10 ans. Il n’a plus à faire ses preuves sur les courtes distances et son nouveau pilote, Franck Ouvrie, va, sans aucun doute, en tirer la quintessence. Il a donc, encore une fois, son mot à dire. Bird Parker (14 – Jean-Philippe Monclin) vient de laisser pas mal de regrets. Bien que seulement déferré des postérieurs et contraint de s’élancer en seconde ligne, il dispose d’une chance très régulière.
Trebol (15 – Gabriel-Angel Pou Pou), impressionnant vainqueur du Prix du Luxembourg, constitue un outsider intéressant. N’oublions pas non plus d’accorder un certain crédit à Voltigeur de Myrt (4 – Gabriele Gelormini), qui avait remporté de brillante manière le Prix René Ballière sur ce tracé, en juin 2015, et Anna Mix (13 – Pierre Vercruysse), dotée d’un réel potentiel.

 

Propos des professionnels recueillis par l’Agence Tip.

Retrouvez toute l'actualité des courses sur Paris-turf.com

  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A table N48 - François Xavier Boudant

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
Equitagada 21 master la jambe fixe

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr