Grand Prix de France : l'épreuve de vitesse !
jeudi 08 février 2018

Bold Eagle vainqueur Grand Prix de France 2017
Bold Eagle s'était largement imposé en 2017 dans le Grand Prix de France. Cap sur le triplé cette année pour le cheval de Pierre Pilarski ! © Scoopdyga

Après le Prix d'Amérique, les trotteurs ont rendez-vous dimanche 11 février sur la cendrée de Vincennes pour le Grand Prix de France, deuxième étape de la Triple Couronne. En l'absence de Readly Express, il est d'ores et déjà certain que Bold Eagle restera le tenant tu titre de cet incroyable triplé en un mois, mais les chevaux au départ devront faire preuve de vitesse sur les 2100 m du parcours, qui donne souvent l'avantage aux plus rapides et non aux plus endurants.

C'est sur les 2100 m du Grand Prix de France qu'a été signé le record de vitesse de Vincennes, il y a 11 ans. Kool du Caux passait le poteau d'arrivée avec une réduction kilométrique de 1'09"08, un chronomètre encore jamais égalé depuis, même si certains cracks s'en sont approchés. Ready Cash, à deux reprises vainqueur de ce Groupe I, a tutoyé ce record, mais c'est Texas Charm qui s'en est plus approché (1'09"09), lors de son sacre dans le Prix René Ballère, sur le même parcours que le France, en 2013. 

Pas de prétendant à la Triple Couronne

Readly Express, qui soufflait la victoire avec une classe incroyable dans le Grand Prix d'Amérique au chouchou français Bold Eagle, ne sera pas au départ cette édition 2018 du Grand Prix de France. Il n'y a donc aucun prétendant cette année à la victoire dans la Triple Couronne, un challenge réservé aux héros du trot et qui consiste à remporter le Prix d'Amérique, le Grand Prix de France et le Grand Prix de Paris. Outre le fait que ces courses se courent tous les quinze jours, et qu'il faut donc un sacré physique mais aussi un sacré moral pour prétendre à trois victoires consécutives, les exercices sont tout à fait différents. Pour se sortir des 2700m de l'Amérique, des 2100m du France et des 4150m du Grand Prix de Paris, c'est aussi d'une belle et rare polyvalence dont il faut faire preuve. Bold Eagle, qui a loupé de si peu le triplé dans le Prix d'Amérique, est ainsi sûr de rester le tenant du titre de ce si difficile challenge, lui qui s'imposait si brillamment dans les trois courses en 2017. 

Bold Eagle pour le triplé, Nivard dans les traces de Jean-René Gougeon

A défaut d’avoir remporté pour la troisième fois d’affilée le championnat du monde des trotteurs, le champion tricolore Bold Eagle tentera cette année d’épingler un troisième Grand Prix de France de rang, exploit qui n’a plus été réalisé depuis le légendaire Ourasi, il y a très exactement 30 ans. Le protégé de Sébastien Guarato pourra compter sur la réussite de son driver, Franck Nivard L’épreuve de vitesse par excellence du meeting d’hiver s’est déjà offerte cinq fois (en onze ans) à « Francky la main froide » et s’il venait à monter sur la plus haute marche du podium dans cette édition 2018, il égalerait le record de victoires d’un driver mythique de Vincennes Hippodrome de Paris : le « Pape » Jean-René Gougeon.