Grand Prix de France : un second doublé pour Bold Eagle ?
vendredi 10 février 2017

Bold Eagle
Bold Eagle et Franck Nivard © Scoopdyga

Tout bonnement imbattable le 29 janvier dans le Grand Prix d'Amérique Opodo, Bold Eagle sera au départ du Grand Prix de France dimanche 12 février à Vincennes. Déjà auteur du doublé Amérique-France l'an passé, le crack trotteur tentera de réitérer l'exploit cette saison.

L'année 2017 a bien commencé pour Bold Eagle et son entourage. Le fils de Ready Cash a réalisé le doublé en s'imposant pour la deuxième fois consécutive dans le championnat du monde des trotteurs attelés. Un autre défi l'attend ce week-end sur la piste cendrée de Vincennes : réaliser le doublé dans le Grand Prix de France, qu'il avait également remporté l'an passé. Ce serait alors un double "doublé Amérique-France" pour le protégé de Sébastien Guarato

Et si tous les scénarios sont possibles dans les courses, il est difficile à l'heure actuelle, d'imaginer un des 13 autres concurrents de la course se placer sur son chemin. Bellina Josselyn, qui avait lancé l'offensive dans le Prix d'Amérique, et qui s'était courageusement défendue dans sa lutte contre Bold Eagle, ne sera pas de la partie. Bien que la distance soit plus courte, Timoko, tout crack qu'il soit, ne semble pas capable de finir avec la pointe de vitesse du vainqueur du Prix d'Amérique, même si il était drivé de manière moins offensive durant le parcours pour l'économiser. Lionel, l'élève de Daniel Reden qui concluait à la 3e place fin janvier à Vincennes, n'avait déjà pas fait illusion pour la victoire. Son compagnon d'écurie en revanche, Propulsion, avait laissé une excellente sensation en venant tout à l'extérieur dans la montée pour finir sur une belle 4e place. Monté en condition dans cette course, il peut viser le haut du classement dimanche si le déroulé du parcours lui était plus favorable. Attention également à Anna Mix, la capricieuse ! Déclarée non-partante après deux faux départs voltés dans le Prix d'Amérique, la jument n'aura pas ce problème dimanche puisque le départ du Grand Prix de France se fait à l'autostart. Elle semble tout à fait capable de donner quelques sueurs froide au tenant du titre. 

Si celui qui déplace des cars de supporters lors de ses sorties importantes venait à s'imposer ce dimanche, il serait alors en lice pour la Triple Couronne (Prix d'Amérique, Grand Prix de France, Grand Prix de Paris), qu'il avait loupé de peu l'an passé, s'inclinant dans l'ultime étape.