Grand Prix de Paris : la Triple couronne en ligne de mire
vendredi 24 février 2017

GP de Paris 2016 Lionel et Bold Eagle
En 2016, Lionel avait battu de peu Bold Eagle, le privant de la Triple Couronne © Scoopdyga

Vainqueur du Prix d'Amérique Opodo puis du Grand Prix de France, Bold Eagle se présentera dimanche 26 février au départ du Grand Prix de Paris avec la ferme intention de s'imposer et de remporter la Triple Couronne, exploit qui n'a pas été réalisé depuis 41 ans.

41 ans qu'aucun cheval n'a remporté la même année le Prix d'Amérique, le Grand Prix de France et le Grand Prix de Paris. Le dernier cheval en date à avoir réaliser cet exploit s'appelait Bellino II, c'était en 1976. Avant lui, seuls Jamin et Gelinotte avaient réussi ce pari fou. Mais pourquoi ce triplé est-il si difficile à réaliser ?

D'une part, parce que chaque course est un exercice différent. Le Prix d'Amérique se court sur 2700m, le Grand Prix de France sur 2100m et celui de Paris sur 4150m. Peu de chevaux sont capables d'être performants sur des distances aussi éloignées. C'est un peu comme si un sprinter était également capable de gagner un marathon... D'autre part, ces trois courses se courent à deux semaines d'intervalle chacune. Et il faut donc un sacré moral, une récupération et une forme physique hors-pairs pour prétendre à la victoire sur ces trois épreuves. Preuve en est, seuls trois chevaux au départ ce dimanche ont couru cette saison toutes les étapes de Triple Couronne : Akim du Cap Vert, Bold Eagle et Lionel. Ce même Lionel qui avait privé Bold Eagle de cet exploit fou l'an passé, s'imposant dans le Grand Prix de Paris, au terme d'une lutte acharnée dans la ligne droite.

Conscient du difficile exercice qu'il demande à son protégé, Sebastien Guarato hésitait il y'a quelques jours encore à alléger Bold Eagle sur cette distance, afin de mettre toutes les chances de leur côté. Alors Bold Eagle sera-t-il le 4e cheval de l'histoire à inscrire la Triple Couronne à son palmarès ? Le fils de Ready Cash, déjà double-vainqueur du Prix d'Amérique, continuera-t-il à écrire sa légende ? Réponse dimanche 26 février sur l'hippodrome de Vincennes.