Jules Lepennetier est décédé samedi

samedi 02 février 2013

  • imprimer

P'tit Jules s'en est allé - L'entraîneur du célèbre Général du Pommeau, Jules Lepennetier, est décédé samedi à l'hôpital Pontchaillou de Rennes.

Jules Lepennetier largeP

Scoopdyga

Jules Lepennetier

Depuis plusieurs semaines, les nouvelles sur la santé de Jules Lepennetier n'étaient guère encourageantes mais plutôt alarmantes. Toutes les personnes qui s'en sont occupées et l'ont assisté, avec un grand professionnalisme, au service de réanimation de Pont-Chaillou à Rennes, ont remué ciel et terre pour lui faire retrouver l'espoir de vivre. Hélas, Jules Lepennetier n'a pu relever son dernier défi. Pourtant, il avait promis : “Je vais m'en sortir. Faites tourner l'écurie pendant mon absence, pour qu'à mon retour, je puisse remonter la pente.”Son fils, Quentin, la faisait tourner sans être avare de ses efforts, pensant : “Je veux que lorsqu'il revienne, il y ait des chevaux à l'écurie pour repartir sur de bonnes bases.”Malheureusement, “P'tit Jules” ne pourra revenir sur ses terres, à Arcouges, la maladie l'ayant emporté.Entré à l'école de lads jockeys de Graignes, à 14 ans, Jules Lepennetier était déjà doté d'un caractère bien trempé. Fils de Germaine et d'un bouilleur de cru, prénommé Jules comme lui, il s'est fait tout seul et peut s'enorgueillir d'un palmarès de plus de 1.400 victoires comme entraîneur et d'un peu moins de 1.300 en tant que jockey et driver.Après avoir remporté ses premières belles courses en selle sur Kairon, appartenant à François Louiche, en 1979 et 1980, il avait gagné la confiance de Guy-Maurice Dreux. Pour ce dernier, il montait Ordalie, une jument compliquée qui lui avait permis de gagner de bonnes épreuves à Vincennes alors qu'il venait de passer professionnel depuis peu. Déjà, il possédait ce que l'on appelle une main dans le métier. Installé très jeune à son compte (23 ans), il ne reculait devant rien et ne se laissait impressionner par personne. Cela lui avait permis de gagner le respect de ses confrères, même des plus grands alors que ce n'était encore qu'un gamin. Avec ses pensionnaires, Sévina du Maine, As du Clos, Annibal, As de Maroger, mais aussi en tant que jockey, il s'incrustait de plus en plus dans le cœur des turfistes avec, un peu plus tard, les Djames de Clermont, Tivaso, Captain Léau, Fille de l'Ouest, Ekir de Léau avant de toucher la perle rare, celle dont tout entraîneur rêve. Les noms de Général du Pommeau et Jules Lepennetier resteront liés à jamais dans l'histoire des courses avec pas moins de quarante-trois victoires en commun.Populaires, ils étaient. Attendus par la France entière, ils avaient dominé, face au grand crack Varenne, le Prix d'Amérique 2000, après une préparation fortement perturbée. Avant d'atteindre ce sommet, il avait remporté le Critérium des 5 Ans mais aussi le Grand Prix d'Aby en 1999. Sûr de gagner, il avait arrosé le premier de ces deux groupes I, la veille, parce que “P'tit Jules” était comme ça : parfois excessif mais jamais prétentieux car il a toujours su rester simple malgré le succès. Puis, en Suède, heureux comme un gosse pour son premier déplacement à l'étranger avec son “Général”, il disait : “Si ça ne tenait qu'à moi, je resterais huit jours ici à Göteborg pour fêter ça.” Jules était ainsi, sans limite quel que soit l'enjeu car il savait que le lendemain il serait à la hauteur. Épicurien, il aimait croquer la vie à pleines dents.D'ailleurs, il y a peu, sur son lit d'hôpital il avait confié à sa compagne, Catherine : “Je préfère mourir à 50 ans en ayant bien vécu qu'à 80  sans avoir rien fait.” Il nous quitte à 51 ans. Une chose est certaine, il en a bien profité mais pas assez longtemps. À ses enfants, Julien, Quentin et Jennifer, à sa petite-fille, Malou, à ses parents, Jules et Germaine ainsi qu'à sa compagne, Catherine, Paris-Turf et Cavadeos présentent ses plus sincères condoléances.

Retrouvez toute l'actualité des courses sur Paris-turf.com

Paris Turf

  • imprimer

0Commentaires

 | 04/02/2013 10:36
C'est bien triste.


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A table N48 - François Xavier Boudant

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
Equitagada 21 master la jambe fixe

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr