Le Trot prend les devants

samedi 22 novembre 2014

  • imprimer

Il y a six mois a été mise en place, par la SECF, une toute nouvelle « Commission du bien-être et de la santé animale ».

Christian Bazire largeP

Scoopdyga

Christian Bazire

Elle est composée en majeure partie de professionnels et de responsables des comités des régions, et son président, tout fraîchement élu, est Éric Frémiot. Cette Commission répond en quelque sorte à « l’air du temps », et Le Trot anticipe ainsi une demande, en matière de bien-être animal, avant même que divers autorités (réflexions d’experts au sein de la Commission européenne, associations de défense des équidés…) ne finissent, de toute manière, par lui mettre la pression.

« Il fallait que ce soit fait ; c’est fait… », nous dira Christian Bazire, président du syndicat des entraîneurs, et l’un des membres de ladite commission. «… pour combattre les à priori et (re)dorer notre image… » Celle des courses et celle du Trot, particulièrement, souvent malmenée par les non-initiés à l’image du pauvre trotteur qui porte « toute la sellerie sur le dos » !

Du naturel et du bien-être ! C’est la mode. Et bien, il est temps de démontrer que, désormais, grâce surtout à la sélection et à l’élevage (c’est suffisamment naturel, l’élevage ?), nos chevaux trottent avec de moins en moins d’artifices.

Sans fers, pour commencer, et à ce propos, le Pr Jean-Marie Denoix (directeur du CIRALE*)  a dévoilé les conclusions de son étude sur les conséquences du déferrage, ce qui, bien évidemment, va dans le sens de la toute jeune Commission.

Initiative de la SECF, cette étude et ses résultats s’avèrent être « une analyse très enrichissante mais c’est encore à voir et à revoir : rien n’est encore décidé… ». En tout cas, rien concernant d’éventuelles nouvelles mesures à prendre, à l’image de celle déjà imposée pour les 2 et 3 ans. Celle-ci a d’ailleurs été très bien acceptée et comprise par des professionnels de plus en plus… professionnels, très au fait des nouvelles techniques et évolutions de leur sport, mais aussi responsables et respectueux, pour la plus grande majorité, de leur « outil » de travail.

Mais la question du déferrage n’est qu’un chantier parmi d’autres sur lesquels la  Commission va se pencher et réfléchir, car elle va aller beaucoup plus loin. A commencer par un guide de « bonne conduite », qui sera adressé à tous les pros.

Ce sera le travail des commissaires de faire respecter ce « cahier des charges » et d’émettre des sanctions : « on ne peut évidemment pas aller chez tout le monde pour vérifier si les chevaux sont bien soignés… », mais les courses ne sont-elles pas la vitrine de ce qui se fait à l’entraînement ?

Par souci de transparence, justement, des visites guidées -  passant par la « case écuries » - sont déjà organisées sur les hippodromes. « Cela va se développer en province ; ça rassure les gens. Ils ont besoin de savoir… » et, pour nombre d’entre eux, de changer leur vision des courses faite de préjugés et clichés en tous genres.

Pour le reste (dopage et cie…), question transparence toujours, Christian Bazire rappellera qu’« on est champions du monde ; il ne peut pas nous arriver grand-chose » !

Et retrouvez toute l'actualité des courses sur Paris-turf.com

  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A Table N43 Stéphanie Brieussel

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
Equitagada 21 master la jambe fixe

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr