Les français maîtres chez eux, oui mais...

jeudi 07 janvier 2016

  • imprimer

En 2015, les trotteurs français se sont montrés dominateurs à domicile, ne concédant qu'une seule défaite au niveau groupe I à l'occasion du Prix de l'Atlantique, à Enghien, remporté par la suédoise Moving On. Cela dit, sur un plan purement comptable, les trotteurs étrangers n'ont jamais gagné autant d'argent en France sur une année civile : près de douze millions d'euros !

Progression des gains des trotteurs étrangers depuis 2000.  largeL

Paris Turf

Progression des gains des trotteurs étrangers depuis 2000.

Record une nouvelle fois battu ! En 2015, les trotteurs étrangers ont empoché la bagatelle de douze millions d'euros ou presque en France, soit + 12 % par rapport au précédent record établi en 2014 avec, pourtant, un nombre inférieur de chevaux ayant couru (580 contre 604). De là à dire que les visiteurs ont privilégié la qualité, il n'y a qu'un pas ! Cette réussite s'inscrit, rappelons-le, dans un contexte particulier, dans la mesure où la France n'ouvre pas toutes ses courses aux trotteurs étrangers.

Mieux vaut les avoir en photo qu'à table

En terme d'encouragements, les épreuves dites européennes ou internationales représentent en effet, encore aujourd'hui, environ 16  % du montant global des allocations distribuées en France, qui culmine, lui, à plus de 250 millions d'euros. On en déduit que les trotteurs français ont su garder une large part du gâteau en 2015, estimée à 240 millions d'euros ! Un tel festin (comparé aux allocations moindres offertes en Europe...) aiguise forcément l'appétit de nos voisins italiens et suédois. Les plus protectionnistes pensent d'ailleurs qu'il vaut mieux les avoir en photo qu'à table. à chacun d'avoir son avis sur la question...

Lionel insatiable

Lors d'un repas, c'est parfois risqué de parler politique, alors parlons sport en revenant sur les performances des trotteurs étrangers en France en 2015. Paradoxalement, Lionel n'est ni suédois, ni italien, mais il a été l'une des révélations de l'année. Pour la petite histoire, ce trotteur norvégien est venu pour la première fois à Vincennes à l'occasion d'une séance d'entraînement publique, le samedi 17 janvier. à l'époque, ce fils de Look de Star, possédait... 61.166 euros de gains. Moins d'un an après, le voici parmi les vainqueurs potentiels du prochain Prix d'Amérique !

Si Moving On et le hongre Nene'Degli Ulivi illustrent pour leur part la réussite en France de nos voisins suédois et italiens, il convient de signaler que la première nommée, Lionel, Princess Grif et Specialess ont tous en commun d'être entraînés en Normandie par Fabrice Souloy.

Timoko, un grand chef

Passons maintenant au dessert avec la réussite des trotteurs français à l'étranger. Et là, ne boudons pas notre plaisir, Timoko est au trot ce que Paul Bocuse est à la gastronomie française. En 2015, à l'âge de 8 ans, ce crack a encore multiplié les exploits, échouant notamment de peu pour la victoire dans The International Trot, aux États-Unis, le samedi 10 octobre, alors qu'il effectuait sa rentrée après plus de trois mois et demi d'absence. Pour le plus grand plaisir du tandem Richard Westerink- Björn Goop, cette nouvelle saison au plus haut niveau de Timoko a pu être arrosée d'un “Bourgogne”, dimanche dernier à Vincennes.

Parmi les autres ambassadeurs du trot français à l'étranger en 2015, figurent Brillantissime, double vainqueur de groupe I en Italie en automne, Billie de Montfort, victorieuse en Suède et en Norvège au printemps, Voltigeur de Myrt, lauréat du Prix des Géants en Hollande, Charly du Noyer et Démonia Roma, vainqueurs respectivement du Grand Prix Orsi Mangelli et du Gran Criterium des 2 Ans à Milan, et Bold Eagle, lequel a survolé la finale du Grand Prix de l'UET à Wolvega le dimanche 18 octobre.

Certes, les statistiques confirment que le trot français doit faire face à une concurrence internationale de plus en plus forte, mais on le voit à travers toutes ces performances des tricolores à l'étranger : il ne manque pas de talents.

Retrouvez toute l'actualité des courses sur Paris-turf.com

  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A table N48 - François Xavier Boudant

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
Equitagada 21 master la jambe fixe

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr