Prix de Bourgogne J-5 : Up and Quick avec le “Boss”
mardi 29 décembre 2015

Up and Quick
Up and Quick © Paris Turf

En vue de la troisième épreuve préparatoire au Prix d'Amérique, Up and Quick n'a pas chômé lundi matin à Grosbois, tout comme Tiégo d'Etang, lequel sera aussi de la partie dimanche.

On ne change pas une méthode qui gagne. Tous les hivers, Franck Leblanc laisse le soin, en début de meeting, à la lad d'Up and Quick (Caroline cette saison) de travailler son cheval, mais dans son dos. Puis, à un mois de la grande échéance, le patron prend les choses en main. En cette fin décembre, il n'a pas dérogé à sa règle. Lundi matin, il lui a donné un exercice poussé. “Il avait besoin de se faire réveiller, reconnaît l'entraîneur mayennais. Je m'en suis bien occupé, en allant un peu partout mais surtout sur les lignes droites dans le bois. Je l'ai fait barder. Et, contrairement à l'habitude, c'est lui qui a servi de leader. Fini la rigolade ! D'ailleurs, il soufflait en rentrant. Cela ne lui fait pas de mal. C'était pareil l'an dernier. Nous sommes dans les temps mais il ne faut pas dormir.” Son propriétaire, Philippe Delon, était présent ce lundi à Grosbois, où il loue un grand établissement. Comme nous, il n'a pu le voir évoluer. En revanche, il a assisté à un essai, sous la selle, d'une sœur utérine de Save The Quick par Scipion du Goutier, Celestine Quick, pas encore qualifiée mais loin d'être déplaisante. Aussi, il a confié : “Il va falloir qu'“Up” soit vraiment bien pour affronter Bold Eagle dans “l'Amérique” mais j'ai confiance en mon cheval, avant d'ajouter : S'il est au top cet hiver, j'aimerais aller en Suède pour l'Elitloppet. Jusqu'à présent, nous avons été patients. 2016, c'est l'année ou jamais.” On se souvient qu'en 2013, avant de prendre son envol dans le Critérium des 5 Ans, le fils de Buvetier d'Aunou avait terminé deuxième de la Sweden Cup à Solvalla, en laissant une superbe impression à son driver, Örjan Kihlström.

La fausse rumeur pour Tiégo d'Etang

“Rumeurs et murmures” est l'une des rubriques les plus lues de “Paris-Turf”.  À propos de rumeur, nous avons entendu récemment que tout ne baignerait pas dans l'huile pour Tiégo d'Etang alors qu'il nous avait enthousiasmés lors de sa rentrée dans le “Bourbonnais”.Rencontré lundi, alors qu'il lui donnait une petite balade, avant le travail, Dimitri Cuquemelle, qui veille au quotidien sur le fils de Chaillot, a signalé, étonné : “Au contraire, il est mieux que l'an dernier à pareille époque.” Et sur le coup des 11 heures, après son boulot, Christian Bigeon a démenti catégoriquement : “Il est souple comme un chat. Cette micro-fêlure sur le devant du boulet n'est plus qu'un mauvais souvenir. J'ai “envoyé” ce matin, en faisant plusieurs intervalles sur la grande piste et celle à l'intérieur, afin qu'il se mette en éveil. Il était extra, parfait. Il volait même !” Deuxième, dead-heat avec Up and Quick, du dernier “Bourgogne”, derrière Solvato, il tentera de faire aussi bien, avant son premier grand rendez-vous du meeting, le “Cornulier”, le 24 janvier. 

Retrouvez toute l'actualité des courses sur Paris-turf.com