Prix du Calvados : Texas de L’Iton, meilleur que jamais
dimanche 10 janvier 2016

Texas de L'Iton
Texas de L'Iton s'impose avec brio © Paris Turf

Ultime temps fort de ce dimanche 10 janvier à Vincennes, le Prix du Calvados (Monté – Internationale - Groupe II – 150.000 euros - 2.850m G.P. – 5 à 10 ans) réunissait treize chevaux d’âge de grande valeur. A quinze jours du championnat du monde des trotteurs montés, le retour à la compétition de la fantasque Anna Mix (8- E. Raffin) était très attendu.

Confiée pour la première fois à Eric Raffin sous la selle, la fille de Ludo de Castelle a une nouvelle fois fait preuve de facéties au moment du départ… Meilleur que jamais, Texas de L’Iton (11- F. Nivard) ne s’est pas fait prier pour s’offrir un joli succès.

Deuxième Groupe II de la réunion de ce dimanche à Vincennes, le Prix du Calvados mettait aux prises quelques uns des futurs prétendants au prochain Prix de Cornulier, programmé le dimanche 24 janvier. Passée entre les mains d’un « chuchoteur » ces derniers jours, la favorite Anna Mix (8- E. Raffin) était très attendue pour son retour à la compétition. Malheureusement pour son entourage et ses nombreux preneurs, la pensionnaire de Franck Leblanc a rapidement compromis ses chances au moment de la volte. En pleine possession de ses capacités, Texas de L’Iton (11- F. Nivard) en a pleinement profité pour s’offrir un second Groupe II d’affilée…

Pas des mieux partis, le protégé d’Hugues Levesque s’est vite retrouvé dans la seconde moitié du peloton. Après avoir profité du sillage de Véloce du Banney (7- D. Thomain) dans la partie montante de l’épreuve, il a pris l’avantage dans le tournant final et n’a jamais relâché son effort pour repousser jusqu’au bout la bonne attaque de Ukerlza du Benjo (1- M. Mottier), longtemps pointée en dernière position. « Pilote » du lauréat, Franck Nivard réagissait : « Il venait de bien gagner face à une belle opposition. Je m’y suis mal pris au moment du départ mais j’ai pu ensuite me faire ramener. J’étais vraiment au petit trot en haut de la cote… »

Malgré une magnifique deuxième place, le partenaire d’Ukerlza du Benjo (1- M. Mottier) émettait quelques regrets à l’issue de l’épreuve : « C’est une super jument mais elle n’est pas au mieux à l’heure actuelle. J’étais très loin durant la première partie du parcours et j’avais du mal à coller mes rivaux. Elle a le « moteur » pour courir le « Cornulier ». J’espère qu’elle sera au top dans 15 jours. »

En léger retrait du duo gagnant, Américaine (2- A. Weils) s’est montrée courageuse jusqu’au bout pour obtenir facilement la troisième place. Constamment pointé sur un troisième rideau, Véloce du Banney (7- D. Thomain) a pris la quatrième place, après lutte, aux dépens de Tess de Villeneuve (5- Y. Lebourgeois.)

Toute l'info des courses est sur www.paris-turf.com