Quinté+ dimanche 25/01 : Up And Quick, un solide favori

samedi 24 janvier 2015

  • imprimer

Plus belle épreuve française de l'année au trot, le Prix d'Amérique Opodo est support aux paris à la carte ce dimanche 25 janvier. Disputée sur le parcours classique de la grande piste de Vincennes, la 94e édition de cette course internationale de groupe I oppose dix-huit des meilleurs chevaux du monde. Up and Quick, qui a bénéficié d'une préparation optimale, constitue un solide favori.

Up And Quick s'annonce redoutable largeL

Up And Quick s'annonce redoutable

Les français semblent en position de force cette année, et peuvent donc faire briller à nouveau le drapeau tricolore à l'occasion de ce Prix d'Amérique Opodo. L'an dernier, en effet, c'est le scandinave Maharajah qui se rendait maître de la situation, après avoir bénéficié d'un parcours en or dans le sillage d'Up And Quick (15 – Jean-Michel Bazire), qui s'inclinait avec les honneurs. Le champion entraîné par Franck Leblanc paraît capable de faire encore mieux cette année. Il faut dire qu'en plus de s'être endurci davantage, il a bénéficié d'une préparation optimale en vue de l'épreuve reine du trot. Mis au repos après son sacre dans le Grand Prix de Paris, il a effectué une sage course rentrée dans le Prix de Bretagne, sans avoir toutes ses aises pour finir. Il a ensuite pris part aux trois autres «B », montrant sa grande forme d'abord dans le Prix de Bourgogne, partageant la deuxième place, puis le 11 janvier dans le « Belgique », terminant quatrième, à l'issue d'une excellente fin de course. Ce jour-là, il était d'ailleurs le seul concurrent à rendre vingt-cinq mètres. Ajoutons à cela qu'il évoluait ferré les quatre fois. Totalement déchaussé pour son objectif de l'hiver et associé à Jean-Michel Bazire, l'homme aux seize Sulky d'Or, il constitue un favori logique. Son entraîneur nourrit logiquement les plus hautes ambitions : « Nous avons tout axé sur ce Prix d'Amérique. Il a couru les quatre "B", ferré à chaque fois et sans artifice. Dans le "Bourgogne" et le "Belgique", il s'est montré vraiment plaisant. Sa préparation s'est très bien passée. Lundi, il était extra lors d'un exercice sérieux en forêt à Grosbois, mercredi aussi mais sur la piste. Il sera pieds nus, muni d'oeillères descendantes et d'un débouche oreille. »

Impressionnant vainqueur du Prix de Bourbonnais le 6 décembre, et probant cinquième de l'ultime préparatoire, Texas Charm (13 – Julien Dubois), constitue son plus sérieux opposant. Il faut dire que le représentant de l'Ecurie Victoria Dreams semble désormais avoir retrouvé la plénitude de ses moyens. Quelle joie, d'ailleurs, de le voir au départ cette année, alors que des soucis de santé compromettaient sa participation en 2014...  Julien Dubois, qui participe, pour l'occasion, à son premier Prix d'Amérique, est en droit de rêver, tant son partenaire dispose d'une belle carte à jouer. N'oublions pas, en plus, que cet entourage remportait l'édition 2013 avec Royal Dream, qui se débarrassait du champion Ready Cash, qui paraissait pourtant imbattable.

Assurément l'un des meilleurs trotteurs nés en 2008, Uhlan du Val (10 – Cédric Mégissier) constitue un troisième larron en puissance. Car si l'on pouvait penser que sa mésaventure estivale dans le Grand Prix de Wallonie pouvait laisser des traces, le crack de Cédric Mégissier a démontré qu'il n'en était rien. Bien au contraire. Auteur d'une séduisante rentrée dans le Prix Chambon P, il a pris part ensuite aux quatre « B ». Grand malheureux du Bretagne et du Bourgogne, il a remis les pendules à l'heure en s'adjugeant le Prix de Belgique avec une autorité peu commune, le faisant tête et corde, sans ne jamais rencontrer d'opposition. Au vu de sa régularité hors-norme, ce fils d'Isléro de Bellouet mériterait enfin d'obtenir un sacre classique (rappelons qu'il avait perdu le bénéfice de ses efforts victorieux dans le groupe I Prix René Ballière après enquête...). Déferré des quatre pieds pour l'occasion, ce qui n'a plus été le cas depuis le 1er mars, il apparaît même capable de mettre tout le monde d'accord, à l'issue d'un parcours favorable. Son metteur en attend une belle performance : « Dans le Prix de Belgique, il a gagné avec brio. Physiquement, il est revenu au top. A ce niveau, il va falloir que tout se passe bien. Il sera déferré des quatre pieds, ce qui ne lui est pas arrivé depuis près d'un an, à l'occasion du Prix de Sélection. Up and Quick et Texas Charm seront à redouter en priorité. J'espère que le déroulement de l'épreuve nous sera favorable. »

Concurrente la plus riche sur les rangs, Roxane Griff (18 – Eric Raffin), en quête d'un nouvel exploit, va, à n'en pas douter, encore donner sa pleine mesure. Du haut de ses 10 ans, la championne de Sébastien Guarato garde des moyens intacts, comme l'atteste son triomphe dans le Prix de Cornulier. Le défi qu'elle relève ici est de taille, puisqu'elle tente un doublé plus réalisé depuis Jag de Bellouet, en 2005, et prétend au sacre dans le championnat du monde de trot attelé alors qu'elle sera atteinte par la limite d'âge à la fin de l'année. Il faut savoir que le dernier trotteur à avoir réussi cette performance est Ourasi, en 1990. C'est dire... Malgré tout, mieux vaut lui accorder un large crédit, surtout qu'Eric Raffin a jeté son dévolu sur la jument française la plus argentée de l'histoire.
Tiégo d'Etang (16 – Christian Bigeon), son dauphin pas plus tard que dimanche, dispose lui aussi d'une chance indéniable, surtout qu'il est présenté sans ses fers ici, ce qui n'est plus arrivé depuis... Christian Bigeon, l'un des hommes de ce meeting d'hiver, mériterait, évidemment, d'ajouter son nom au palmarès. Les plus récentes impressions laissées par son élève doivent logiquement lui donner de gros espoirs d'y parvenir. Mâle le plus riche au départ, Timoko (17 – Björn Goop), cinquième en 2012 et 2014, constitue un sérieux postulant aux places, surtout que Björn Goop en tire souvent le meilleur parti.

Parmi les étrangers, Solvato (4 – Orjan Kihlström) représente, a priori, la plus sérieuse menace. Son triomphe de la fin du mois de décembre, sur 2100 mètres, retient bien sûr l'attention, même s'il n'a pas fait longtemps illusion ensuite dans le Prix Ténor de Baune, sur ce tracé. Il lui faudra, aussi, aller beaucoup plus vite pour prétendre faire plier nos « frenchies ».

Voltigeur de Myrt (3 – Gabriele Gelormini), peu chanceux le 11 janvier, alors qu'il disposait d'évidentes ressources, Aladin d'Ecajeul (6 – Matthieu Abrivard), le chef de file parmi les chevaux français de 5 ans, et Vulcain de Vandel (1 – Franck Nivard), encore une fois pieds nus, sauront profiter de la moindre défaillance pour intégrer la combinaison gagnante du quinté+.

A noter aussi les présences du vainqueur du Critérium Continental, Tumble Dust (2 – Jos Verbeeck), associé au « Diable Belge », et de l'américaine Maven (14 – Yannick Gingras), plutôt discrète sur notre sol jusqu'à présent.

Propos des professionnels recueillis par l'Agence Tip./Retrouvez toute l'actualité des courses sur Paris-Turf.com

  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A Table N43 Stéphanie Brieussel

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
Equitagada 21 master la jambe fixe

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr