Roi du Lupin sur les traces de « Général »

mercredi 14 mai 2014 - Basse-Normandie

  • imprimer

Ce mercredi 14 mai, le Prix des Ducs de Normandie (course européenne – groupe 2 – 150.000 € – 4 à 10 ans – 2450 mètres) a élu son « chef » : Roi du Lupin qui, onze ans après l’illustre Général du Lupin, permet à son mentor Jean-Paul Marmion d’à nouveau s’illustrer. Ce fils de Fleuron Perrine a acquis un succès qui fait du bien…

caen Roi du Lupin largeL

Roi du Lupin : un "chef" chez les Ducs de Normandie

Général du Lupin s’était imposé en 2003 dans ce Prix des Ducs de Normandie. C’était dans l’année de ses neufs ans, comme Roi du Lupin (16), installé grandissime favori de ce millésime 2014. Jean-Michel était déjà aux commandes en ce temps-là, comme ce mercredi...
Après un premier faux départ, la course est enfin partie, d’abord emmenée par un Rêve de Beylev (14) assez hésitant dans ses allures, avant d’être relayé par Swedishman (9) en face. Tout le monde cherchait son dos à ce moment-là ! Roi du Lupin, lui, a attendu tranquillement son heure, avant de prendre le sillage de Radjah de Venel (3), quand celui-ci s’est décalé à mi-ligne d’en face. Ainsi couvert, il a entamé son effort à quatre cent mètres du but pour venir prendre la tête et s’imposer courageusement. Ce fils de Fleuron Perrine n’avait plus passé le poteau en tête en France depuis octobre 2012 (avait, toutefois, gagné en Belgique cet hiver, justement dans un Prix baptisé « Général du Lupin »…). Il a acquis ce mercredi un succès qui fait du bien, comme le confirme son mentor : «Roi du Lupin a pu prendre le sillage de Radjah de Venel qui s’est donc retrouvé le nez au vent. J’ai eu peur à un moment, car il a dû enclencher un peu tôt. D’habitude, il faut le faire attendre au maximum. Mais il a bien tenu sur cette longue ligne droite. Jean-Michel Bazire, qui s’était rendu disponible pour cette épreuve, a fait du bon travail. Ce n’est que du bonheur. »
Swedishman, l’un des animateurs de la première épreuve, a superbement tenu sa partie jusqu’au bout pour conserver le premier accessit. Le vainqueur du GNT 2013 s’est pleinement racheté de sa disqualification dans le Critérium de Vitesse de Basse-Normandie. Rêve de Beylev, au galop lors du premier départ, a toujours été remarqué à la pointe du combat. Il a sauvegardé la troisième place, devant Turbot Jet (4). Ce dernier a bénéficié d’un déroulement de course en or dans le dos des leaders, ce qui lui a permis de se placer au quatrième rang. Patient dans la seconde moitié du peloton, Uhlan du Val (12) a fini dans une belle action dans la ligne droite, tout à l’extérieur, pour venir compléter l’arrivée du quinté+.
Parmi les déceptions les plus notables, citons celle de Tiégo d’Etang (15), qui a pris le wagon de trois en face avant d’entamer un honorable effort, sans plus, pour aller chercher la septième place.
Revoir la course

Paris Turf

  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A table N48 - François Xavier Boudant

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
Equitagada 21 master la jambe fixe

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr