Horse Republic, le tripadvisor des sports équestres
jeudi 11 avril 2019

Horse Republic
Horse Republic

Horse Republic est une toute nouvelle application en phase de lancement. Son objectif ? Devenir le tripadvisor des sports équestres. Depuis sa date de naissance officielle le 21 mars, les organisateurs de concours s'y pressent.

Arriver à 7h sur un terrain de concours et trouver la buvette fermée... Un cauchemar... partagé ... Pour l’éviter, Florence Amalou cavalière depuis trente ans, ancienne d'Equidia et de EEM (qui organise les Longines Masters), vient de fonder la startup Horse Republic. Voilà le premier comparateur de concours, co-écrit avec les organisateurs et fondé sur l'avis des cavaliers sur place. Florence partage les plaisirs et les soucis des cavaliers déçus par un concours. Comme tout le monde est concerné, elle entend couvrir toutes les disciplines et tous les niveaux de concours.

"Avant de démarrer, nous avons réuni des cavaliers, propriétaires, organisateurs de tous niveaux sur trois jours pour établir un état des lieux et la liste des questions utiles", rappelle Florence, "Bien sûr que tous ces éléments existent déjà mais ils sont éparpillés. Notre site fournit les données de base du concours ;  mais nous sommes au service des organisateurs. Ils ont la main pour mettre en avant ce qu'ils veulent et apporter des précisions. On ajoute les hôtels-resto autour et des itinéraires."

Les cavaliers peuvent donner leurs avis sur certains points, à condition de s'identifier et de préciser qu'ils sont bien sur place (ou viennent de rentrer). Leur contribution peut être intégrée jusqu'au lundi soir. Pas plus tard. Horse Republic évalue les concours point par point, parle de tout, y compris de la météo qui peut plomber l'ensemble, y compris l'accueil des gens, le bien-être et la sécurité des chevaux, y compris la convivialité régnante. Naturellement on fait la part belle au programme sportif : chef de piste, parc d’obstacles, dotaitons et récompenses…

Pour éviter les "vengeurs masqués", et pour « sortir de l’émotion pure des réseaux sociaux » Horse Republic attribue des étoiles sur 7 poins précis, refuse les avis anonymes (il est impératif  de s’identifier pour que son commentaire soit retenu) et « en cas de dérive ou d’insulte, la tour de contrôle intervient pour supprimer le témoignage. Mais nous ne contrôlons pas à priori», conclut Florence. Déjà 8 500 cavaliers sont inscrits.

Pour en savoir plus, cliquez ici