L'Odeur de la Mandarine, aujourd'hui au cinéma

mercredi 30 septembre 2015

  • imprimer

Equestre et intime, l'Odeur de la Mandarine, est une histoire d'amour, l'histoire de la renaissance de deux individus, une histoire qui parlera à tous, cavaliers ou pas et à voir dès ce mercredi au cinéma

affiche film  mandarine largeP

Eté 1918. Angèle est belle. Angèle est moderne. Angèle est fidèle au père de sa petite fille mort au front. Blessée dans son coeur, elle va rencontrer Charles. Officier de cavalerie, il a laissé une jambe à la guerre, il est blessé dans sa chair. "La guerre était une opportunité car en temps de guerre existent un instinct de survie et une envie exacerbée d'amour. J'ai par ailleurs ce goût pour raconter des histoires en les décalant de notre quotidien." explique Gilles Legrand, le réalisateur du film et co-scénariste avec Guillaume Laurent ." Mais avant tout je voulais un grand rapport avec le monde équestre. et les thèmes que j'ai souhaité aborder du désir et du plaisir,  je les ai mis en parallèle avec le cheval. Il s'agit d'une histoire d'amour avec le cheval autour. Le cheval m'inspire. Il est doué de ses 5 sens. Il a une sensualité, une élégance, une indépendance dont je voulais me servir pour les mettre en écho à la renaissance de cette  femme."

Au contact, de la nature et du cheval , Angèle, très justement interprétée par la jeune sociétaire de la Comédie Française, Georgia Scalliet,  va retrouver les sensations de son corps et faire son chemin vers Charles, joué par Olivier Gourmet, un couple singulier et qui fonctionne parfaitement. La puissance de leur relation, de leurs sentiments de leurs élans est servie ici par l'esthétisme des images, par la beauté de la nature, sa vivacité et sa capacité à émouvoir. Gilles Legrand a trouvé des idées et des répliques dans sa complicité avec l'écrivain Jean-Louis Gouraud et fait appel à Mario Luraschi pour la partie équestre. Derrière le bel Oslo, se cachent 5 chevaux différents. Quant à la tendre, Mandarine, elle est le fruit de deux juments franc comtoises.

Sa sensibilité équestre, Gilles Legrand , la puise dans quotidien : "la complicité que j'ai avec mes chevaux, je la vis tous les matins à 8h, dans un pré. C'est le moment pour moi de les nourrir, de les observer dans leur univers, dans leur dominance l'un par rapport à l'autre...." explique t-il ajoutant que son film est construit autour des deux piliers, humanité et animalité.  

Quant au titre énigmatique, "l'odeur de la Mandarine", il renvoie à la réflexion que lui a faite un jour une petite fille, qui, la tête dans les naseaux d'un cheval, y a trouvé les senteurs de la mandarine. 

Un film enivrant comme son titre, à découvrir à partir du 30 septembre

Claire Feltesse

previous video
next video
  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A Table N43 Stéphanie Brieussel

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société


ÉQUItagada
Equitagada 21 master la jambe fixe

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr