Nette féminisation des emplois de la filière équine

vendredi 16 mars 2018

  • imprimer

La féminisation de l'emploi est une tendance avérée de ces dernières décennies. Selon le Ministère du travail, entre 2012 et 2014, les femmes ont occupé 48% des emplois contre 41% il y a trente ans. Qu'en est-il dans la filière équine ? Quels secteurs équestres connaissent le plus haut taux de féminisation ces dernières années? Une étude de l'Institut français de du cheval et de l'équitation parue il y a quelques jours donne quelques éléments de réponse à ces questions.

Plavce des femmes dans la filière équine largeL

Scoopdyga

Dans les courses aussi, le taux de féminisation a nettement augmenté ces dix dernières années !

La rédaction de L'Eperon ne s'y était pas trompée en choisissant de consacrer le dossier de son dernier numéro aux "femmes qui osent" (n° 376 - Mars Avril Mai 2018, actuellement en kiosques) ! En rédigeant le portrait de neuf d'entre elles, qui occupent toutes des postes à responsabilité dans la filière équine, L'Eperon mettait le doigt sur un phénomène maintenant avéré : la féminisation de la filière équine. 

Les femmes s'imposent dans la population salariée

En 2015, 25 866 salariés agricoles équins sont recensés par la MSA, répartis majoritairement dans les Etablissements équestres (61%). Les secteurs Elevage et Galop emploient chacun 15% des salariés recensés, et le Trot, 8%. Entre 2005 et 2015, la part des femmes dans cette population salariée a augmenté de 7 à 9% dans les quatre secteurs, portant ainsi le taux de féminisation des salariés de la filière à 55% en 2015.

Si il est un secteur historiquement féminin qui continue de se féminiser, c'est bien celui des établissements équestres. En 2005 déjà, ces derniers recrutaient plus de femmes (56%) que d'hommes. En dix ans, ce secteur a augmenté sa masse salariale de 12% jouant ainsi de manière favorable sur sa féminisation, puisqu'en 2015 les femmes représentaient 63% des salariés, soit 7 points de plus qu'en 2005. Mais c'est vers le secteur de l'Elevage qu'il faut se tourner pour trouver la plus grande évolution du taux de féminisation. En passant de 40% à 49% de femmes salariées entre 2005 et 2015, l'élevage est le secteur qui s'est le plus féminisé sur la période. Le fort développement de ce secteur (+29% de salariés en 10 ans) a largement profité aux femmes : elles sont maintenant deux fois plus nombreuses qu'en 2005. Les courses aussi, secteur pourtant historiquement masculin, font un bond vers l'égalité des genres. Dans le secteur de l'entrainement des galopeurs, la population de femmes a augmenté de 35%, alors que la croissance des salariés a été relativement faible (+6%). Du côté du Trot, le taux de féminisation a augmenté de 7,8%, pour un total de 35,3% de femmes en 2005. Il reste cependant le secteur le moins féminisé de la filière équine. 

Les femmes au pouvoir ! 

Il est intéressant de noter l'évolution des femmes dans la filière, mais quels postes occupent-elles ? Entre 2008 et 2015, la part des femmes dans la population dirigeante augmente de 3 à 7 points dans les secteurs de l'Elevage d'une part, et ceux des Etablissements équestres et Centres d'entrainement d'une autre, portant ainsi le taux de féminisation des dirigeants de la filière à 44% en 2015. Cette part des femmes dirigeantes augmente plus en dans les secteurs des Etablissements équestres et des Courses (+7%) qu'en élevage (+3%). La féminisation de la direction des exploitations utilisatrices d'équidés, et notamment des centres équestres, est donc plus marquée que celle des élevages sur cette même période. 

Vers une stabilisation ?

La filière équine a suivi la tendance nationale de la féminisation de ses emplois même dans ses secteurs historiquement masculins. Cependant, la progression des femmes dans les effectifs diplômés dans les formations agricoles (CAPa Palefrenier-soigneur, CAPa Lad-Cavalier d’entraînement, CAPa Maréchal-Ferrant, Bac Professionnel CGEA/CGEH), nette entre 2008 et 2012, s'est depuis stabilisée autour de 79%. Idem dans les formations sportives (BPJEPS activités équestres), pour lesquelles la progression s'est stabilisée autour de 84% des effectifs diplômés. Des tendances qui laissent penser que la féminisation pourrait se stabiliser dans les années à venir...

Myriam Rousselle

  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A Table 96 - Fabien et Grégory Rulquin

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
EQT 39 les coins

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr