Rejon en Arles génération montante !
vendredi 28 avril 2017

Joao Moura
Joao Moura © Florence Chevallier

Tradition oblige, c'est lors de la dernière journée de la feria pascale en Arles que le rejon retrouve tous ses aficionados amateurs de corridas équestres.

Cette dernière édition a offert l'affiche à l'espagnol Leonardo Hernandez II, fils du grand rejoneador du même nom et il a su briller à Arles ! Une vraie révélation pour le public même s'il est vrai qu'il avait déjà conquis... les arènes de Madrid en 2016, belle carte de visite.

Autre nom sur l'affiche de 2017, le Portugais Joao Moura fils qui lui aussi a su laisser « une très bonne impression » auprès du public et s'identifier en arborant le costume traditionnel « Louis XV » de la tauromachie portugaise. Un cavalier qui a su rebondir suite à son accident de camion avec ses chevaux en automne 2016 et montrer sa descendance filiale  « en empruntant le classicisme de son père ».

Quant à la jeune nîmoise Léa Vicens « fierté locale » qui a déjà un public bien acquis. Elle se classe au top ten des meilleurs cavaliers; seule femme actuellement reconnue au niveau international. Arles, cette saison n'aura pas été un moment fort, elle a appris juste avant le paseo, que l'un de ses chevaux favoris « Desafio » allait être euthanasié suite à des coliques. Lorsqu'on sait que la jeune femme dresse, elle même ses chevaux « toreros » ; on comprend mieux l'état d'esprit avec lequel elle a abordé cette corrida de rejon.

La jeune génération montante a donc dû conquérir le cœur des arlésiens   habitués à venir nombreux applaudir des maestro plus connus comme Pablo Hermoso de Mendoza et Diego Ventura ou encore Andy Cartagena. Un challenge ardu car les ténors du rejon connaissent tout l'art de la séduction pour ravir les applaudissements et les ovations d'un public exigeant . Cependant, les jeunes rejoneadores  venus dans les arènes arlésiennes représentent certainement l'avenir du rejon et ont offert du grand spectacle en particulier avec Leonardo Hernandez II lors du lancement de la temporada. Un jeune homme qui avait déjà conquis le public espagnol et qui laissera désormais son empreinte dans les arènes d'Arles avec son énergie dès plus démonstrative.