Retour sur le partenariat IFCE-La Cense
mercredi 28 février 2018

Partenariat IFCE La Cense 2018
Partenariat IFCE La Cense 2018

Le 23 février dernier, l’IFCE et le Haras de la Cense signaient un accord de partenariat sur certaines actions de formation.

Le 8 février dernier, l’Institut français du cheval et de l’équitation recevait sa qualification en tant qu’institut technique agricole. Il intègre par conséquent un réseau national d’organismes agricoles inter espèces, devient organisme de recherche appliquée sur l’ensemble des champs et thématiques de la filière équine, et rejoint l’association de coordination techniques agricoles (ACTA).  Cette collaboration inédite avec La Cense (lire ICI), une société privée, a donc de quoi surprendre. Laurent Vignaud, directeur de projet et animateur des réseaux de transfert auprès de l’IFCE depuis le mois de mai 2017, nous en dit plus.

« Pour favoriser la diffusion de la connaissance au maximum, nous essayons d’établir des partenariats avec un certain nombre de relais. Sur le plan stratégique, nous pensons que le fait de passer par des structures qui ont elles-mêmes un accès privilégié à un grand nombre d’acteurs de la filière permet d’élargir la cible des personnes concernées. Nous avons déjà des accords avec un certain nombre d’organismes socio professionnels susceptibles de capter une population d’éleveurs, et avons le projet d’en établir aussi avec des organismes liés aux cavaliers et aux structures équestres, et avec des associations de métiers telles que l’AVEF (association des vétérinaires équestres français). Ce partenariat avec une structure privée est effectivement une première. Nous établissons des conventions avec des partenaires qui respectent une certaine déontologie et justifient d’une vérification des informations transmises. Le Haras de la Cense est en place sur les sujets du bien-être et du comportement équin. Il nous a sollicités pour faire intervenir nos experts dans le cadre de ses formations. A cette occasion, nous avons discuté d’un partenariat très cadré dans le cadre d’une convention. »

Ce partenariat concerne dans l’immédiat le MOOC* Cheval (Massive online open course), formation en ligne permettant aux apprenants de « faire des choix éclairés en matière de gestion quotidienne du cheval » mais il s’appliquera également à divers cursus. Laurent Vignaud ajoute « Nous prévoyons de faire de la diffusion via les supports de la Cense, sous forme de contenus produits par l’IFCE, et nous mettrons cet établissement à contribution pour des recherches et des études. Nous avons besoin de partenaires sur ce point pour produire de la connaissance. » A noter, dans le domaine de la recherche, l’IFCE a déjà des partenariats de longue date avec des organismes tels que l’INRA sous forme d’agents présents sur des sites comme Nouzilly en production équine, ou à Toulouse sur la génétique. « Nous prévoyons d’autres partenariats de ce type. Il s’agit pour l’IFCE d’un nouveau positionnement. Nous entendons aujourd’hui faire savoir et diffuser un maximum de connaissances, et travaillons à la mise en place d’un réseau de diffusion élargi. A l’heure où la communication passe de plus en plus par les réseaux sociaux, nous entendons dans l’avenir donner une forme de certification aux informations qui sont diffusées. C’est pourquoi nous nous associons à des partenaires qui nous semblent fiables. Si cela ne devait plus être le cas, nous pourrions rompre nos accords. Le domaine du bien-être du cheval est un sujet sensible qui génère une large audience, mais qui fait l’objet d’informations non vérifiées, erronées, ou se rapprochent de l’anthropomorphisme. L’enjeu est donc important pour la filière. »   

Pour en savoir davantage, rendez-vous sur www.ifce.fr et  https://lacense.com