Un champion s’en est allé…

mercredi 20 décembre 2017

  • imprimer

Jean Jacques Guyon, médaillé d’or individuel aux Jeux Olympiques de Mexico en 1968, est décédé ce matin dans sa résidence de Fontainebleau. Il allait fêter ses 85 ans.

Jean-Jacques Guyon largeL

Anne-Sophie Flament

Guyon et Vallette largeL

Beatrice Fletcher

Jean-Jacques Guyon

Jean-Jacques Guyon, aux côtés de Thibaut Vallette, lors de sa dernière apparition publique

previous video next video

Le colonel Jean Pierre Marjolet, ex chef des sports équestres militaires, se souvient d’avoir fait la connaissance de Jean Jacques Guyon en 1956 à Saumur. “J’avais 14 ans, il en avait 24, il était sous maître. Après Saumur, il a fait un séjour en Algérie dans le 23ème régiment de spahis, puis il est revenu au Cadre Noir jusqu’en 1964. En 1965 il est sacré champion de France de concours complet avec Pitou, propriété des armées, qu’il avait éduqué depuis l’âge de quatre ans. Il a ensuite demandé sa mutation pour Coëtquidan où il a instruit les élèves officiers jusqu’en 1967.”  Pitou l’avait accompagné. L’année suivante, c’est avec ce partenaire de coeur que Jean Jacques Guyon remportait la médaille d’or individuelle aux Jeux Olympiques de Mexico dans des conditions particulièrement difficiles en raison d’un violent orage. Ce titre lui vaudra la légion d’honneur. “Ensuite”, précise le colonel Marjolet, “il a quitté l’armée où il était adjudant, pour aller travailler pendant un peu plus de quinze ans au Club Méditerranée. Il avait notamment fondé le village équestre de Pompadour. Il a également été champion de France 2ème catégorie de concours complet en 1988 avec une jument anglo arabe de son élevage, Nyarka. Il aimait particulièrement les anglos. Jean Jacques était un excellent cavalier de course. Il avait un réel talent. C’était un petit gabarit, il a toujours agi en finesse, il s’entendait bien avec les chevaux un peu chauds et compliqués.  Il ne cherchait jamais le conflit. Il le disait lui-même, l’animal est beaucoup plus fort que l’homme. Il engageait une conversation avec ses chevaux et faisait en sorte que cela se passe bien.” 

Jean Jacques Guyon avait fait une dernière apparition en public le 20 octobre dernier à l’occasion des championnats du monde militaires de saut d’obstacles de Fontainebleau. Un hommage lui avait été rendu. L’occasion de rencontrer le lieutenant colonel Thibaut Valette, médaille d’or par équipes à Rio en 2016. 

Les obsèques de Jean Jacques Guyon auront lieu la semaine prochaine (plus de détails à venir)

L’Eperon présente ses sincères condoléances à sa fille Cécile, à ses petits enfants, et à ses proches.   

Beatrice Fletcher

  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A Table 96 - Fabien et Grégory Rulquin

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
EQT 39 les coins

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr