Un livre prestigieux fait son entrée à l’ENE
mardi 01 août 2017

Livre Cavalerie François
Gants blancs obligatoires pour manipuler cet ouvrage d'une grande valeur historique ! © Christine Marquenet

Le centre de documentation de l’école nationale d’équitation créé en 1989, compte près de 21 600 ouvrages dont 17 000 numérisés. Le livre le plus ancien datait de 1612, mais, depuis ce vendredi, un nouvel ouvrage a fait son entrée. « Le Cavalerice François » écrit en 1593 par Salomon de la Broue, est un ouvrage de référence dont il existe seulement trois exemplaires en France.

L’association des Amis du Cadre noir s’est investie dans le projet d’acquisition de cet ouvrage fondateur de l’équitation de tradition française, d’une valeur de 16 000 euros. Des investisseurs privés et 107 personnes ont répondu au financement participatif proposé sur Internet. La remise de ce précieux livre par Ludovic De Villèle, président de l’association des Amis du cadre noir, s’est faite en présence de nombreuses personnalités dont le vice-ministre russe de la culture, Oleg Ryzhkov.

C’est un véritable trésor

« Cette acquisition est un véritable trésor pour l’école nationale d’équitation, reconnue au patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO depuis 2011 » explique Patrick Teisserenc, écuyer en chef de l’école nationale d’équitation. En effet, ce livre est le premier traité écrit en Français qui présente les bases et principes de l’équitation de tradition française et prône les valeurs défendues par le Cadre noir : « Salomon de la Broue insiste dans cet ouvrage sur la relation de confiance de l’homme avec le cheval pour avoir des résultats durables » rajoute le lieutenant-colonel Dominique Siegwart, écuyer du Cadre noir.

Le « Cavalerice François » écrit par Salomon de la Broue en 1593

"« Le Cavalerice François » écrit en 1 593 par Salomon de la Broue présente les préceptes, les figures de travail et les embouchures utilisées lors du dressage des chevaux " explique Bernard Maurel responsable du centre de documentation et juge international de dressage. «C’est vraiment un livre d’actualité. Des dessins illustrent les propos de l’auteur qui défend le fait que le cavalier ne peut et ne doit pas forcer « le naturel » du cheval. L’auteur se penche sur de nombreux cas particuliers et propose des solutions. À titre d’exemple, dans le chapitre consacré aux embouchures, il évoque les chevaux qui ont une mâchoire étroite, une bouche sensible, une bouche sèche… Il propose des embouchures adaptées mais aussi la façon de les réaliser… ». Le livre qui sera prochainement numérisé, est consultable à l’école nationale d’équitation, sous réserve de porter des gants blancs pour tourner les pages…