Vidéos SHF et nouvelles ressources
mercredi 05 avril 2017

Video SHF
Le développement du système video proposé par la SHF avance à grands pas © Eric Fournier

Depuis bientôt un an la Société Hippique Française est complètement mobilisée sur les questions de vidéos au travers de la diffusion d'épreuves "live" et un système d'abonnement volontaire (60 € TTC par personne) avec applications mobiles permettant aux propriétaires et aux cavaliers d'enrichir leur espace personnel et de partager (ou non) leur sélection de vidéos. Aujourd'hui le site www.shf-video.com se met en place.

Pour ce faire la SHF travaille sur le terrain avec un volant élargi de prestataires vidéos. Elle se libère ainsi d'un certain "carcan" contractuel signé il y a quelques années avec la société Wan Vidéo qui proposait de la consultation et de la vente de vidéos en ligne. On en était alors pas tout à fait aux déclinaisons digitales telles que vulgarisées aujourd'hui.

En bord de piste des binômes œuvrent en lien direct avec les équipes de chronométrage au jury. Six à sept équipes de cadreurs vont donc tourner durant la saison pour couvrir le territoire national où se déroulent les épreuves de valorisation et d'élevage (2 à 7 ans, y compris donc les qualificatives étalons du stud-book Selle Français), les Concours Inter Régionaux (C.I.R.), les finales régionales du cycle libre (pas diffusées en "live"), et plus largement une soixantaine de concours CSO SHF, ainsi que les finales nationales de toutes les disciplines comme en 2016: Fontainebleau, Saumur, Pompadour... L'augmentation du nombre de prestataires fait que plusieurs concours SHF répartis dans toute la France peuvent être retransmis simultanément en direct sur le net.

Si ce "live" est gratuit et accessible à tous, le propriétaire qui a souscrit un abonnement va quant à lui recevoir sur son espace privé les vidéos de ses chevaux. La Société Hippique Française insiste sur le fait qu'avec ce système d'abonnement elle souhaite (re)donner au propriétaire abonné la pleine et entière gestion de l'image de ses chevaux. Libre à lui de télécharger ses vidéos et de rendre consultables ou pas celles qui lui conviennent dans la vidéothèque SHF sur le site shf-video.com, et de les publier et de les partager ou pas sur les réseaux sociaux. Si le live est déjà opérationnel, le système de vidéothèque devrait l'être dans une quinzaine de jours.

La SHF ne semble pas en revanche protéger le propriétaire de la diffusion "sauvage" d'images non contractuelles prises du bord de la piste... mais dans un endroit public. Qu'est-ce qui est de l'ordre du privé? du public dans tout ça? C'est le débat en toile de fonds.

Le système d'abonnement vidéo individuel proposé par la SHF est facultatif et ne doit pas être confondu avec l'adhésion SHF obligatoire de 50 € par cavalier et par propriétaire. "C'est un service nouveau! Une plateforme d'aide à la commercialisation, un outil moderne pour augmenter la visibilité des chevaux et favoriser leur commercialisation. Shf-video.com est appelé à supplanter Canal SHF qui devrait disparaître. SHF Market perdure. L'objectif serait de récupérer l'existant pour le basculer dans www.shf-video.com"

Les abonnements annuels devraient créer des revenus supplémentaires pour la Société Mère. Ils sont pour l'heure difficiles à évaluer mais d'ores et déjà la SHF annonce que le concept est bien accueilli. Le Président Yves Chauvin n'avait pas caché ses intentions de développement en matière d'image, on constate que le sujet est pris à bras le corps et que le dossier avance