Brin de muguet et fête des gardians !

mercredi 07 mai 2014 - Arles (13)

  • imprimer

Le 1er Mai, c'est une tradition, c'est la fête du travail avec son brin de muguet mais à Arles c'est aussi la fête des gardians.

Gardians avec tridents et arlésiennes et Mireille en croupe. largeL

Florence Chevallier

La Grand Messe largeL

Florence Chevallier

Les gardians porte drapeaux. largeL

Florence Chevallier

rassemblement des gardians sur le parvis   de Notre Dame de la Major largeL

Florence Chevallier

Les gardians avec des tridents et les arlésiennes telles que Mireille assise sur la croupe.

La Grand Messe à l'intérieur de la Major, lieu de culte des gardians avec au fond la statue de Saint Georges à cheval.

Les gardians porte drapeaux.

Rassemblement des gardians sur le parvis de Notre Dame de la Major

previous video next video

188 gardians, de l'occitan « gardo-besti », sont venus participer à cette journée annuelle qui leur est totalement dédiée. Revêtus de leurs plus beaux atours -le costume traditionnel du gardian a été créé à l'initiative du marquis de Baroncelli lorsqu'il créa « la Nacioun Gardiano » en 1817- arborant à la boutonnière de leurs vestes de velours noir un brin de muguet et portant beau leurs chapeaux de feutre lui aussi noir. Ils étaient  bien sûr accompagnés de belles arlésiennes et de jolies Mireille car ce 1er Mai était spécial, il allait officialiser une nouvelle année de règne celui de la nouvelle reine d'Arles élue pour 3 ans

C'est sous un soleil radieux que les cavaliers ont défilé dès 9h30 en ville depuis le boulevard des Lices pour se rendre ensuite place du Forum pour le « salut » à Frédéric Mistral.
Plus tard,c'est sur le parvis de Notre Dame de la Major qu'a eu lieu la bénédiction des chevaux et c'est sur ce même parvis que chevaux et gardians ont attendus la fin de la  Grand'messe en provençal sans montrer le moindre signe d'impatience !
Il est vrai que les chevaux bénis sous l'égide de leur saint patron « Saint Georges » ont su se montrer parfait. Tout aussi bien lors des défilés entourés d'une foule des plus nombreuse les accompagnant jusqu'à la place de la République mais aussi lors de l'attente sur cette même place pour l'annonce et la présentation de la nouvelle reine d'Arles, Mandy Graillon et de ses demoiselles d'honneur.
Autre nomination et autre moment solennel, cette fois-ci en fin d'après midi lors de la transmission d'étendard, dans les arènes, de l'ancien capitaine de la confrérie Hubert Yonnet au nouveau capitaine Thierry Boudoux.

La confrérie des gardians est née officiellement, il y a fort longtemps, le 2 janvier 1512. Celle-ci a été fondée afin de venir en aide aux viellards et aux nécessiteux.

Elle constitue à ce jour, la plus ancienne manifestation de ce type existant encore en France ...et elle vaut le détour !

Florence Chevallier

  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A table N48 - François Xavier Boudant

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
Equitagada 21 master la jambe fixe

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr