Chevaux et velos pour le départ du Tour de France à Saint Lô
mardi 05 juillet 2016

Il y avait foule dans les tribunes pour regarder le Horse Ball
Il y avait foule dans les tribunes pour regarder le Horse Ball © Paul Dubos

Le tour de France cycliste est une énorme machine organisationnelle qui concerne quelques 4500 personnes, 2400 véhicules, 600 médias internationaux et...198 coureurs qui se déplacent, chaque jour pendant 3 semaines. Le départ a eu lieu dans la Manche où cette grande caravane est restée 3 jours avec le centre névralgie à St Lô.

En effet Amaury Sport Organisation, grand ordonnancier, avait choisi les belles et vastes structures du Haras et du Pôle hippique comme quartier général de ce départ qu'ils ont investi pendant 5 jours pour l'accueil de tous les participants. Le grand hall du pôle hippique superbement aménagé en salle de presse, les salles du haras pour les réunions techniques en particulier avec les directeurs sportifs, les parking pour la caravane publicitaire etc.

Bref il a régné une animation tout à fait exceptionnelle, mise à profit pour présenter et expliquer l'importance et la diversité du cheval dans ce département. Ainsi le vendredi après midi, veille du départ, le pôle hippique proposait un show sur la grande carrière Uriel. Quelques 2000 personnes dont de nombreux enfants des écoles st loises, ont découvert ce qu'était un concours de saut d'obstacle où participaient Alexis Gautier, Amy Graham, Bertrand Pignolet, Florian Angot, mais aussi le Horse Ball, avec le bien connu Coup d'Envoi d'Agon-Coutainville, un carrousel des attelages de Cobs Normands et les races de chevaux locaux avec en vedette l'étalon champion du monde Diamant de Semilly. Les 33 cavaliers de la fanfare de la garde républicaines ont animé ce show avant d'aller défiler dans les rues de la ville.

Samedi soir, Gérard Holtz, commentateur bien connu du tour de France et sa troupe, a joué au haras la pièce de Molière, Le Malade Imaginaire. Dimanche la pluie a quelque peu perturbé la fresque équestre constituée d'attelages et cavaliers se déplaçant suivant le dessin d'un vélo géant dans la cour du haras. Elle n'a malheureusement pas pu être filmée par les hélicoptère pour cause de mauvais temps.

Dimanche matin, la foule avait envahi la cité préfectorale pour assister aux très nombreuse animations  autour du départ de la deuxième étape qui rejoignait Cherbourg. La veille la première étape avait relié Le Mont St Michel à Utah Beach-Ste Marie du Mont. Lundi, la grande caravane a quitté la Manche à Granville pour rejoindre Angers avec en tête une belle image du département et de sa plus noble conquête, le cheval.