Ruralia en PACA !
vendredi 06 novembre 2015

ruralia Les chevaux de trait
Les chevaux de trait © Florence Chevallier

La sauvegarde du cheval de trait et de son folklore dans les années 1980 a conduit le syndicat des éleveurs de chevaux lourds et par la suite l'association « Ruralia » à organiser dans la ville de Gémenos (13) le dernier dimanche d'octobre une immense fête qui attire une foule de plus en plus nombreuse !

Une foire aux bestiaux, à proximité de Marseille, tout à fait impressionnante et réjouissante où tout au cours de la journée, grands parents, parents mais surtout enfants vont pouvoir redécouvrir le monde rural à travers certes des expositions d'animaux de la ferme, de chiens, animaux de basse cour, des rapaces, des loups.. mais surtout de multiples défilés. « Une manifestation intergénérationnelle, où l'on pouvait redécouvrir le monde rural, tel a été notre objectif à travers cette  manifestation mais où le cheval est à l'honneur » explique Pierre Masse le président de l'organisation « Ruralia ». En effet, 80% de la manifestation est organisée autour du cheval avec des présentations de chevaux nus. Deux défilés sont proposés au cours de la journée. Un premier, dès 10 heures, dans la matinée et un second l'après midi, encore plus spectaculaire. Le défilé mené aux sons des fifres et tambours de Gémenos a débuté avec la transhumance de chevaux « criollos argentins ». Ce sont ensuite, pas moins de 80 chevaux de trait, menés en main avec à la tête du cortège, le fils de Jean-Charles Andrieux en poste hongroise qui cette année a pris la relève de Camille du théâtre du Centaure qui guidait dans les rues de la ville le défilé. Suivi d'une transhumance de 400 moutons, chèvres et ânes. Jean-Charles Andrieux quant à lui menait une magnifique paire de bœufs. Autre temps fort et récurrent de « Ruralia » depuis sa première édition, nous sommes en la 7ème, la chasse à courre de Saint Cyr sur Mer avec une meute de 30 chiens et cavaliers et amazones au son des cors de chasse. « La chasse à courre, c'est quelque chose de conventionnel que les gens apprécient et qui nous accompagne depuis le début » souligne Pierre Masse.
Voilà, une des belles fêtes du monde rural qui mérite qu'on la note dans nos agendas et nous redonne goût au contact animal.