Le tri de bétail se vit aussi à Cheval Passion !

jeudi 28 janvier 2016 - Provence Alpes Côte d'Azur

  • imprimer

Sortie du « pays », c'est à dire des terres de Camargue ou d'autres pays d'Europe, d'Asie ou d'Amérique du Nord, l'équitation de travail a ses disciplines sportives qui s'inspirent des activités traditionnelles de conduite et de tri du bétail et rencontre un vrai succès auprès des visiteurs de Cheval Passion. Au cours du salon du cheval, le public a pu assister à 4 épreuves organisées sous l'égide bien sûr de la FFE du 22 au 24 janvier.

cheval passion 2015 tri de bétail largeL

Florence Chevallier

cheval passion 2015 tri de bétail largeL

Florence Chevallier

cheval passion 2015 tri de bétail largeL

Florence Chevallier

cheval passion 2015 tri de bétail largeL

Florence Chevallier

previous video next video

Le premier Grand prix Cheval Passion équitation de travail est une épreuve qui peut combiner jusqu'à 3 tests. Elle a vu la consécration en amateur élite combiné 3 tests de Richard Gouttegata avec son cheval Twist du Flament. Le cavalier est un manadier qui participe régulièrement au tri de bétail dans des manades et qui prend part à beaucoup de concours. A la deuxième place on trouve Manon Gaudel sur Ponny de Maguelone, une jeune cavalière directement formé en centre équestre qui a débuté par les concours en maniabilité et qui maintenant concourt dans les 3 épreuves.
Le tri du bétail domestique individuel est une épreuve qui consiste à sortir une bête tirée au sort de la zone de parquage, un taureau sauvage de race Camargue en un temps chronométré. Pour la qualité des épreuves et donc pour permettre aux concurrents d'avoir la même réactivité du troupeau, plusieurs lots de bétail sont amenés. « Les concours d'équitation de travail représentent un coût certain car nous tenons à avoir plusieurs lots de bêtes  » explique Christine Lescot présidente du CRE Provence.
La deuxième épreuve est une épreuve de reprise de travail. « On a travaillé avec des manadiers afin de déterminer quels sont les mouvements utilisés en « pays » pour les ramener dans la carrière » précise Christine Lescot. Ainsi, des plots, des fleurs, des repères indiquent aux cavaliers à quel endroit ils doivent réaliser leurs figures. « Notre dressage est une reprise de travail utilisée dans le bétail » les cavaliers doivent réaliser la pirouette, les déplacements latéraux, le reculer et des demi-tours au galop en fonction du niveau. Plusieurs pénalités sont prévues lors de l’exécution de la reprise. Toute sortie de terrain en cours de reprise entraîne l'élimination directe. La conduite à 2 mains et toute intervention extérieure, voix, signes est considérée comme une assistance donnée au cavalier, les juges attribueront aussi une pénalité. En cas de défense dangereuse et répétée du cheval et de brutalité du cavalier envers sa monture (éperons, coups, blessures), c'est l'élimination.  La chute du cheval et/ou du cavalier pénalise sur la note d’ensemble (soumission et/ou emploi des aides).
La 3ème épreuve enfin est une épreuve de maniabilité. A Cheval Passion, seule celle chronométrée est concourue. Plusieurs parcours sont organisés selon les niveaux de séries, A B et C étant la plus haute. 6 à 8 obstacles pour la série A. 8 à 10 pour la B et 10 à 12 obstacles pour la C avec des difficultés plus importantes.
Pour le trophée tri domestique et Camargue par équipes, à la première place on trouve, Julien Carta sur Ankara de San Remo, Richard Gouttegata avec Twist du Flament et Olivier Brondino avec Armonie de Gondard. A la seconde place,  Clément Grenet sur Chanel, Stéphane Vacher sur Fitero et Jérémy Ducout  avec Divino. Au 3ème rang du tri par équipe on retrouve Richard Gouttegata  avec Twist du Flament, Cyril Lopez avec Triton de Saint Gabriel et Julien Carta  sur Ankara de San Remo.
Cette année, le tri technique Camargue en individuel « n'a pas vu la présence habituelle de son élite. Cependant, les premiers classés sont des manadiers qui ont l'habitude de travailler du bétail » souligne la présidente du CRE. Ainsi Cyril Lopez classé premier en Tri technique Camargue, travaille souvent en manade avec Max Rascalou, président de l'AVEEC (Association Vendargues Elevage Equitation Camargue). Quant au second du tri, Julien Carta, manadier, il travaille lui aussi avec les taureaux toute l'année.  Guy Monteleon sur Quinto occupe la 3ème place.
A noter que le prochain RDV de l'équitation Camargue se tiendra au salon du cheval Camargue « Camagri » qui se déroulera les 19,20 et 21 février au Mas de la Cure aux Saintes Maries de la Mer.

Florence Chevallier

  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A Table N43 Stéphanie Brieussel

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
Equitagada 21 master la jambe fixe

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr