Le retour de l’Ecole Espagnole de Vienne 30 ans plus tard à Arles !

jeudi 22 août 2013 - Arles (13)

  • imprimer

Dernière école et non la moindre; à se produire dans les mythiques arènes d’Arles du 22 au 24 août dans le cadre des « Nuits de l’Art équestre »… l’école espagnole de Vienne va redécouvrir ce lieu revisité par l’artiste Christian Lacroix, foulé par les sabots et les écuyers de la prestigieuse institution voilà 30 ans.

Presentation-Ecole-de-Vienne-Arles-2013 largeL

Florence Chevallier

Presentation de l'Ecole de Vienne à Arles

Déjà grâce à Marc et Luc Jalabert, les directeurs des arènes qui ont pour ambition de « continuer à faire rayonner Arles, comme un haut lieu du cheval, de la tradition et du spectacle équestre ». Cet événement culturel inscrit dans le cadre de Marseille Provence 2013 associé à un lieu au patrimoine millénaire n’a pas manqué d’interpeller les cavaliers des 4 grandes écoles et notamment l’écuyer en chef Andreas Hausberger exprimant « le bonheur de l’équipe de Vienne d’être dans les arènes qui a aussi une grande histoire avec les chevaux ». L’école espagnole de Vienne est venue avec 27 chevaux dont notamment l’illustre Conversano Dagmar (25 ans) que ménera aux longues rênes  l’écuyer en chef (meneur de compétition).

L'Ecole Espagnole de Vienne, bien ancrée dans la tradition historique, est un des biens culturels majeurs de l'Autriche et la plus ancienne institution équestre mondiale. Elle fût créée en 1565 à l'époque de l'Empire autrichien mais le manège actuel fût construit en 1729, à la demande de l'Empereur Charles VI. Depuis plus de 400 ans, l'Ecole d'équitation espagnole de Vienne est la seule institution au monde qui cultive et conserve, sans le transformer, l'Art équestre classique de la Haute Ecole, de la Renaisance à nos jours au sein du Palais Impérial de Vienne. Lieu où jadis, la jeune aristocratie était formée à la guerre, dorénavant on y réalise dans la plus pure tradition, courbettes, croupades et cabrioles mais encore pesades et levades sous la direction  du premier écuyer en chef Wolfgang Eder sur des musiques classiques entre autres de Strauss et de Mozart. L'école de Vienne reste le conservatoire de la doctrine classique de la Haute Ecole de l'Art Equestre. Cependant, les méthodes de dressage employées sont fondées sur les écrits de l'écuyer français François Robichon de la Guérinière. Aussi découvrir, les écuyers au grand complet à pied ou montés sur leurs magnifiques lipizzans est un privilège à ne pas manquer. D’autant que comme le souligne le Docteur Max Dobretsberger, directeur du Haras de Piber « les lipizzans sont de très beaux chevaux avec beaucoup d’expression. La race sur 6 lignées a survécu pendant 480 ans, c’est un bel héritage. Le public ne pourra qu’apprécier et se se souvenir de la position des cavaliers sur leur cheval. Une équitation classique à la française ».

Florence Chevallier

  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A table N48 - François Xavier Boudant

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
Equitagada 21 master la jambe fixe

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr