Le spectacle équestre, c’est vachement bien !
vendredi 19 janvier 2018

misec 2018 Paul de Oliveira
Paul de Oliveira et Simone © Jean-Louis Perrier

La notoriété du MISEC, marché International du spectacle équestre de création, ne cesse de se propager ! Parmi les organisateurs de spectacles qui convergent chaque année vers Avignon pour faire leur sélection de numéros, on rencontrait cette année une délégation chinoise. Parions qu’ils sont repartis conquis par le savoir faire français en la matière !

 L’édition 2018 du MISEC  présentait treize numéros, et comme chaque année de factures assez inégales. Les adeptes du travail en liberté sont de plus en plus nombreux mais cet art du dressage reste difficile. Kévin Ferreira y a fait preuve de grande maîtrise mariant avec bonheur  dans sa présentation liberté et voltige cosaque. Francomtois d’origine, formé avec la troupe Jehol, il est installé près de Nantes avec sa compagne Nathalie Pujol depuis quatre ans.  Avec douze chevaux au travail  ils proposent toute une série de numéros. Celui-ci a déjà suscité des demandes ! 

La voltige équestre était aussi à l’honneur avec la Team Rider où Laurent Douziech pousse la prise de risque très loin en faisant un passage sous le ventre du cheval sur l’obstacle ! De l’audace aussi dans un grand classique du rendez-vous avignonnais, le travail à la garrocha. Si la manade camarguaise de Renaud Vinuesa et Olivier Boutaud, fort bien accompagnée d’une chanteuse et d’un guitariste, est resté dans le registre classique, Hervé Maurel s’est carrément démarqué avec son masque de clown blanc sans perdre de l’agilité du travail avec la grand perche des vaqueros.  Mais pour la sortie des sentiers battus, la palme revient à Paul de Oliveira, épatant dans son travail avec Simone.  Celle-ci est une ravissante Blonde d’Aquitaine croisée limousine  qui père ses 880 kg !  Installée et choyée  comme les autres chevaux de Paul de Oliveira, et sa relève (une autre Blonde d’Aquitaine mais croisée avec du Salers pour avoir plus de sang), Simone a plus d’un tour dans son sac : la dame qui porte bien ses quatorze ans, est passée à Incroyable Talent !  Non seulement elle fait quelques figures de dressage, se moque de passer sous le feu mais est aussi attelée et participe à des tournois de joutes équestres contre les chevaux !  Les surprises n’ont pas manqué avec aussi Guillaume Mauvais. Avec ses Comtois en Folie, il nous a habitué à de belles prestations et celle de 2018  dans le registre du burlesque était à la hauteur.  Autre artiste plébiscitée au MISEC et Crinières d’Or des années précédentes, Lucie Vauthier ne s’est pas endormie sur ses succès. Associée à un acrobate, elle se livre avec lui à une battle Le grand gagnant en est le spectateur tant l’art de la cavalière et l’habilité de l’acrobate rivalisent de talent. Encore un numéro qu’on aimera retrouver dans les grands rendez-vous où le spectacle équestre est de plus en plus prisé !