MISEC : les nouveaux bébés de l’incubateur spectacle
vendredi 20 janvier 2017

misec 2017 Kalidor
Kalidor © Jérôme Rey

La 12e édition du MISEC ( Marché International du Spectacle Equestre de Création) a tenu son rang : en douze tableaux, des artistes équestres confirmés ou nouveaux venus ont déroulé leurs prestations devant un parterre des professionnels de l’évènementiel élargi au congrès fédéral des spectacles équestres.

 Les habitués à la hauteur

La troupe Jehol régale régulièrement les spectateurs avignonnais de ses créations. Celle de 2017 présentée en ouverture du MISEC est promise à un beau succès.  Sur une thématique très poétique, Marine Polard joue entre tissu aérien (une vieille discipline du cirque) et Syrano, un sublime cheval comtois tandis que Benjamin Cannelle, aussi metteur en scène du numéro, et Jérôme Sefer excellent en voltige cosaque et haute école toujours associés aux produits de l’élevage  franc-comtois. Lucie Wauthier a aussi déjà fait ses classes en Avignon. Juchée sur ses échasses elle présente un nouveau tableau de travail en liberté avec trois chevaux. La liberté est aussi un art déployé par Sylvie Willms. Son nouveau numéro prend une nouvelle couleur avec trois magnifiques frisons. Vincent Liberator  a choisi une nouvelle interprétation du travail au pilier revisité autour de deux candélabres  pour montrer son savoir faire avec son magnifique  étalon ibérique.  Les influences espagnoles ont inspiré  Kalidor pour une occupation innovante de l’espace entre  la garocha  du cavalier et la barre de pole dance de la danseuse. Deux habitués des numéros burlesques étaient au rendez-vous : le vendéen Laurent Jahan et ses ânes et la famille Chacon au complet autour du shetland Garry.

  Des  jeunes pousses prometteuses

 Le MISEC est aussi l’occasion de révéler de nouveaux talents. Fabien Galle ne cache pas que dans la multitude de demandes reçues il faut faire du tri !  ‘’ Il ne faut pas oublier que ces numéros doivent ensuite être commercialisés, il faut donc éviter tous les excès technologiques coûteux et penser au numéro dans l’espace où il sera présenté. ‘’ Miron Bococi  est prêt pour ce challenge. Ce roumain de 32 ans installé près de Barcelone depuis 12 ans conclue en beauté ce MISEC avec une présentation  de trois chevaux  dans une liberté rythmée haute en qualité de dressage et ne manquant pas d’un brin d’humour.  La liberté, décidément très tendance cette année est aussi le registre où Ludovic Longo a choisi de s’exprimer avec Vampire un cheval sans origine de 8 ans qui n’a jamais été monté ! Ce pur autodidacte de 35 ans est installé près des Baux de Provence avec une dizaine de chevaux   ‘’  Vampire était un cheval très peureux et j’ai passé beaucoup de temps avec lui, en fait c’est lui qui m’a amené au travail à pied et puis au spectacle. J’ai un autre cheval que je présente aux longues rênes et un jeune Paint horse.   Pour l’instant je me produis localement  et j’essaye de vivre de ce que je fais avec mes chevaux. ‘’ Elise Romeo est aussi une locale, installée tout près d’Avignon.  Pour sa première prestation à Cheval Passion elle n’a pas choisi la facilité s’exprimant en selle sur un étalon Cob normand avec une mule en liberté !  Elle aussi a décidé de se lancer  dans l’aventure professionnelle mais conserve une activité dans la communication et le graphisme. Elle fait d’ailleurs partie de l’équipe qui produit les infographies du fond d’écran du gala des Crinières d’Or. Marie Desodt est déjà passé sous les feux de la rampe avignonnaise. Cette année elle est associée à Charly Feuvrier, un ancien de la troupe Jehol pour une scénette sur fond d’ambiance parisienne. Avec les deux poneys Tonic et Spiro et le frison Tjarky  ces deux artistes de 26 ans chacun ont élaboré ce numéro qui animera le site du Haras d’Uzès l’été prochain. Tous les artistes ont pu échanger à la fin de la manifestation avec les invités du MISEC, dont les acheteurs potentiels de leurs numéros, autour d’un sympathique apéritif.