Retour de Benjamin Grain chez lui.
vendredi 24 février 2017

Benjamin Grain
Benjamin Grain © Laurent Rousselin

Pur produit de l’école du cirque d’Amiens où il a fait ses classes, Benjamin Grain vient d’inaugurer le manège Cascabel où il était en résidence pour peaufiner son spectacle ces dernières semaines. Ce nouveau centre de recherche et de création sur les arts équestres a ouvert à l’automne, c’est un lieu unique dépendant du cirque Jules Verne-pôle national des Arts de la rue.

Approchant de la quarantaine, notre voltigeur éblouissant pioche dans toutes les civilisations liées au cheval, accroche  toutes les cultures ; il a une sérieuse expérience, depuis ses débuts auprès de Gilles Audejean et Valérie Fratellini, après des années passées chez Zingaro et à l’Académie de Versailles. Mais il reste fidèle à Amiens.  Associé au cirque Jules Verne, il y organise des stages de formation et de découverte. En 2010 il y a lancé sa compagnie composée d’artistes venus d’horizons variés, qu’il réunit  ponctuellement pour Plume de Cheval. C’est à Amiens qu’il a produit en 2013 sa première œuvre,Perspectives cavalières.

L’été il prend ses quartiers dans les Cévennes avec sa cavalerie et y accueille des stagiaires.

 Sa seconde création, Amor fati parle des tribulations amoureuses d’un quartet humain rythmé par la légèreté de deux chevaux de trait. « Je veux questionner le couple, ses fondements et ses aspirations, » souligne-t-il. Voici l’histoire de bien des couples, avec toutes les palettes du couple, c’est la vie qui va ...Sur la piste : trois écuyers, deux acrobates, une danseuse explorent nos sentiments, du désir à la rencontre, de l’imaginaire à la réalité, en passant par ... vous voyez bien ...  Il est mille et une manières de vivre cette histoire universelle. Celle d’Amor fati est liée au cheval, donc unique. Et Benjamin est toujours en quête d’un ailleurs, autrement, quelque part ...

Il danse avec ses chevaux, il  vole au-dessus.  Il se produit avec les voltigeuses Emilie Jumeaux et Latifeh Hadji, la danseuse et chanteuse Zoé Boutoille, l’acrobate Lucas Struna et le trapéziste Simon Nyringabo. Ensemble ils honorent les chevaux, les imitent, jouent avec eux et les séduisent tant et si bien qu’ils nous offrent d’incroyables moments, comme si la performance allait de soi ... La lente et longue maturation du dressage n’apparaît pas, chaque geste est fluide, les masses s’allègent : les danseurs virevoltent autour des équidés, les taquinent, les escaladent, dans une sorte de théâtre étrange où hommes et chevaux viennent partager leur plaisir de jouer pour nous ...

 Infos pratiques :

1e, 2, 3 mars à 20h.

 Images youtube https://www.com/watch?v=brLk4dVWQ00&feature=share

 www.plumedecheval.fr/

réservation@cirquejulesverne.fr  ou 03 60 01 02 40.