Samuel Hafrad versus « Alliance Voltige » !
samedi 13 avril 2019

Samuel Hafrad
Samuel Hafrad propose désormais des stages de formation à la voltige © Florence Chevallier

Après avoir proposé des stages de liberté très prisés pour ses techniques et son approche de dressage, Samuel Hafrad, l'artiste équestre et voltigeur s'associe à plusieurs voltigeurs de renom pour offrir en stage et en spectacle le groupe « Alliance Voltige ».

Samuel Hafrad, au parcours déjà très riche et plutôt prestigieux, propose désormais des stages de formation à la voltige, en plus des formations en liberté qu'il n'a jamais cessées d'organiser ; aux côtés de Sylvain Albella, de Laurent Douziech et de Benjamin Violet ; la fameuse team. Nom à retenir : « Alliance Voltige »...

« J'ai voulu ouvrir un autre univers aux spectateurs, un autre état d'esprit qui leur permettent de participer à notre vie dans une ambiance familiale, le temps d'une journée ou seulement d'une demie-journée », précise Samuel Hafrad. Ce nouveau concept, il l'a souhaité et mûrement réfléchi depuis longtemps mais ses nombreuses activités, notamment en tant que formateur au Maroc pour des sessions de spectacle de la Garde Royale, ne lui en laissaient pas le temps. Désormais, il peut disposer d'un lieu magnifique avec vue sur la chaîne des Alpilles avec entre autres un manège où il peut accueillir des cavaliers qui peuvent se former ou se perfectionner à trois disciplines, en voltige cosaque, en travail de relation homme-cheval tandis que Sylvain Albella « va s'occuper de la haute école artistique ».

Cette première initiative d'un stage de voltigeurs ouvert à des cavaliers débutants mais aussi expérimentés permet de répondre aux attentes de chacun. « On commence par des étirements mais ensuite on travaille sur les demandes spécifiques des stagiaires, en rapport avec l'évolution attendueet espérée de ceux-ci », souligne Laurent Douziech. « C'est plus une mise en place de travail que de la performance gestuelle, on va leur apporter le petit truc pour le mettre en pratique ».

Le but est de permettre à chaque stagiaire de travailler « sur de la mise en selle, avoir de la liberté dans son corps sur le cheval afin de pouvoir exécuter les gestes voulus sans être esclave de ses mains ». Une monitrice Suisse est ainsi venue se former à la voltige dans le but de pouvoir l'enseigner ensuite à ses propres élèves. La transmission du savoir, du savoir-faire de ces artistes reconnus, est très appréciée par l'ensemble des stagiaires heureux d'assister à cette session.

Cependant si ce premier stage s'est déroulé à Mollégès et se renouvellera prochainement. Il n'en reste pas moins que la team Alliance Voltige peut se déplacer à la demande avec des formules différentes pouvant également comprendre le spectacle des artistes... « Cette fois-ci, c'est à nous de performer » sourit avec bonheur Samuel Hafrad. Petites précisions à noter, « pour la voltige, on se déplace avec nos propres chevaux mais pour les stages de haute école et de liberté, le mieux c'est que les stagiaires viennent avec leurs propres chevaux ».

Samuel Hafrad a écrit un un petit mémo « Voltige cosaque, l'art et la manière ». Un livre fort utile si l'on souhaite se perfectionner ou même avoir des notions de voltige avant le stage  qui se déroulera à nouveau le 25 mai à Mollégès avec le spectacle en soirée.