Spectacle équestre : Léa Dislaire brille au trophée Équi Star
vendredi 06 janvier 2017

Léa Dislaire et Prince au trophée Equi Star 2016
Léa Dislaire et Prince au trophée Equi Star 2016 © Clair de Lune Photographie

En décembre dernier, la jeune Dunkerquoise Léa Dislaire a participé au Trophée Équi Star, dans le cadre du Salon du Cheval.

C'était une première pour la cavalière de 21 ans, qui a renoncé au saut d’obstacles suite à un accident survenu sur un terrain de concours, en juin dernier. J’ai préféré arrêter de sauter et je me suis alors orientée vers le dressage, indique la jeune femme. En août, j’ai pu prendre un cheval en demi pension, Prince. Il a 13 ans et appartient à la famille Poette, qui gère les écuries d’Hondschoote (59).Auparavant, il faisait du club. Lors des premières séances de travail avec son nouveau coéquipier, Léa sent quelques tensions. Nous étions en bagarre, je ne parvenais pas à avoir une bonne tension avec la bouche de mon cheval, indique-t-elle. J’ai donc essayé de monter Prince en licol.

Le cheval pie répond alors parfaitement aux ordres de sa cavalière. Je m’étais déjà prêtée au jeu avec un cheval précédent. Mais avec Prince, il y a eu tout de suite une très bonne entente et j’ai commencé à le monter régulièrement en licol. Et puis un jour, j’ai essayé avec la cordelette autour de l’encolure. Là encore, l’entente entre cavalière et cheval fonctionne, la confiance s’établit et se renforce au fur et à mesure des entraînements. Le 1er octobre, lors d’une journée portes ouvertes aux écuries, Léa et Prince propose un petit spectacle qui rencontre le succès. Je connaissais le trophée Équi Star, j’y avais assisté en partie en 2015, lorsque je m’étais rendue au salon, indique Léa. Je n’avais Prince en demi pension que depuis un bon mois lorsque j’ai décidé de faire une demande de participation auprès de l'organisation du concours.

Sélectionnée et ravie, Léa se rend alors début décembre à Villepinte. L’essentiel de notre numéro constituait à évoluer aux trois allures, faire des sessions à la jambe, reculer… Tout ça uniquement avec la cordelette autour de l’encolure de Prince. Le couple passe les sélections et parvient à se hisser jusqu’en finale, notamment grâce aux votes des spectateurs. Il termine 8e, un résultat prometteur pour Léa qui entend bien poursuivre le travail. J’aimerais apprendre davantage de choses à Prince pour enrichir le numéro, indique la cavalière. Prince sait faire la révérence et le salut de la reine, mais je voudrais qu’il puisse exécuter de nouvelles figures.

En 2017, le couple se produira en quelques endroits de la Côte d’Opale et à Douai près de Lille. “Le salon m’a permis d’avoir des contacts, pas mal de personnes sont venues me demander des informations sur mon spectacle”. La jeune femme espère également participer au trophée du spectacle, au théâtre équestre de Wattrelos chez Diego Cassaro en avril prochain.