Un ambassadeur du Sud-ouest au Lion d’Angers
mercredi 17 octobre 2018

Bolero Menjoulet
Bolero Menjoulet portera les couleurs de l'élevage lors du championnat du monde des sept ans ce week-end au Lion d'Angers © Franck Catherine Monmain

Dans quelques jours, Bolero Menjoulet, produit de l’élevage Menjoulet, défendra les couleurs du Sud-Ouest au Lion d’Angers dans le championnat du monde des sept ans.

Né à Poucharamet en région toulousaine, Boléro est le pur produit d’une souche Menjoulet comme nous l’explique Eric Palas, qui a repris depuis quelques mois les rênes de l’élevage familial. « Boléro est un produit de la sélection de ma mère, Nicole Plan. Sa grand-mère, Miss Foo était une pur-sang réformée des courses qui, croisée à Mr Blue a donné Ravaine, la mère de Boléro ». Le choix était judicieux puisque la souche, encore présente à Menjoulet, a déjà donné deux chevaux performants en CSI ; Maonie de Menjoulet, (complice de Pénélope Leprévost jusqu’en 2008) et Tempo Menjoulet (qui a tourné en CSI3* sous la selle d’Edouard Mathe) mais aussi en concours complet puisque Quiland Menjoulet a couru cette année ses premiers CIC***. 

Au printemps 2011, le croisement entre Ravaine et C Indoctro, donnera la naissance d’un joli poulain gris prénommé Bolero. D’abord formé en CSO sous la selle d’un certain Olivier Robert, c’est à 5 ans que sa route croisera celle de la famille Pons. D’abord Gilles puis François qui l’achètera au printemps 2017. Ensemble ils ont notamment terminé 7èmes de la Grande Semaine de Pompadour en 2017. Cette année, à leur rythme ils sont passés des CCI* au CIC***. Ils ont d’ailleurs pris la deuxième place de l’ERM au Haras du Pin en Juillet. Il y a quelques jours, afin de préparer le Mondial, ils se sont rendus au Championnat de France des 7 ans d’où ils sont revenus avec une belle 8ème place. Reconnaissant, Eric souhaite « remercier la famille Pons, à l’origine de belles performances pour les Menjoulet, puisqu’ils ont déjà amené Raffale et Quiland au niveau CCI2* ou encore Vermeil à la 7ème place du championnat des 5 ans ».

Si aujourd’hui l’élevage est bien connu dans la région, c’est avant tout grâce au travail de Nicole depuis de nombreuses années,« c’est ma mère qui a créé cet élevage il y a une vingtaine d’années, je suis admiratif du chemin qu’elle a parcouru en commençant l’élevage avec peu de moyen mais de la passion et du sentiment » nous confie son fils, non sans fierté.

Peut-être que d’ici quelques jours, avec Boléro comme ambassadeur, les couleurs de l’Elevage Menjoulet brilleront sur la scène internationale…