Charlotte Dujardin… Again !

samedi 30 août 2014

  • imprimer

Si rien n’est jamais joué d’avance, c’est pourtant sans surprise que Charlotte Dujardin ajoute une nouvelle médaille d’or à son palmarès. Avec Valegro, elle a largement dominé la reprise libre vendredi après midi, devant 22 000 personnes.

jem 2014 podium rlm Helen Langehanenberg largeL

FEI / Dirk Caremans

Helen Langehanenberg, Charlotte Dujardin et Adelinde Cornelissen

Le stade était enfin plein pour vibrer au rythme des musiques des quinze couples qualifiés pour cette finale qui a tenu ses promesses. Tout l’après midi, les meilleurs cavaliers et chevaux du monde présents ici (on regrettera jusqu’au bout l’absence de Totilas et Undercover) se sont succédés, faisant monter les notes et le suspense jusqu’aux passages des cavalières les plus attendues. Et surtout de celle qui remportait déjà le titre sur le grand prix spécial mercredi. Et Charlotte Dujardin n’a pas tremblé. Première pour les sept juges, elle sortait du stade, acclamée, avec 92,161%. Un sans faute technique, et des notes artistiques allant jusqu’à 98%, avec  la clé de nombreux 10 notamment sur la musique ou l’harmonie de sa reprise qu’elle déroule depuis la finale coupe du monde. Déjà champions olympiques et champions d’Europe, Charlotte et Valegro sont maintenant champions du monde, et dominent le monde du dressage.
Juste avant eux, Helen Langehanenberg et Damon Hill ont aussi réalisé une magnifique prestation, mais qui n'a pas suffit. Avec une moyenne de 88,286, ils sont deuxièmes pour tous les juges et collectent eux aussi d’excellentes notes. Mais ils restent les dauphins, comme l’an dernier à Herning ou cette année à Lyon. Malgré tout, le sourire de l’Allemande était tout aussi rayonnant sur le podium.
Rayonnant aussi celui de Adelinde Cornelissen, qui a pris sa revanche sur le spécial. Partie à temps cette fois, la Néerlandaise prend la troisième place sur Jerich Parzival, qui à 17 ans enchaîne encore toutes les difficultés. Mais la fluidité n’est pas tout à fait la même.
A l’arrivée, sept cavalières dépassent les 80% de moyenne. Les femmes dominent donc le dressage pour cette septième édition des Jeux Equestres Mondiaux. La jeunesse aussi, puisque l’on retrouve Kristina Sprehe, l’Américaine Laura Graves et l’Autrichienne Victoria Max Theurer de la quatrième à la sixième place. Toujours aussi élégant, le couple suédois Tinne Tinne Vilhelmson Silfven / Don Auriello ne sont que septièmes devant le premier homme de la compétition, le Britannique Michael Eilberg, qui réalise son meilleur championnat avec Half Moon Delphi, sur une musique très bien choisie, et parfaitement en accord avec le couple.
Le dressage est maintenant terminé à Caen, et le stade d’Ornano va voir les camions des dresseurs s’éloigner, pour accueillir désormais, dès dimanche, ceux des cavaliers de complet qui viendront y courir l’hippique, et dès mardi, les chevaux du saut d’obstacles entreront dans l’arène.

Résultats ici

A Caen, Mehdi Jedraoui

Bucas
Couvertures pour chevaux
  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A table N48 - François Xavier Boudant

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
Equitagada 21 master la jambe fixe

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr