Kevin et Philippe, heureux de leurs chevaux et de leur médaille

vendredi 19 août 2016

  • imprimer

Après leur médaille d’or par équipes, Kevin Staut et Philippe Rozier terminent aux 22e et 23e places de la finale individuelle. Forcément un peu déçus de leurs deux fautes en seconde manche mais surtout ravis du comportement de Rêveur de Hurtebise et Rahotep de Toscane. Leur prochain objectif sera la finale des Coupes des nations à Barcelone, du 22 au 25 septembre, où cette équipe en or tentera de soulever un nouveau trophée.

rio 2016 Kevin Staut et Philippe Rozier largeL

scoopdyga.photo

Kevin Staut et Philippe Rozier

Auteurs d’une faute sur le vertical placé après la rivière en première manche, Kevin Staut et Rêveur de Hurtebise ont fait tomber la spa et le vertical du double n°9 en seconde manche. « Rêveur était super encore, il n’a rien lâché. Ce sont des fautes de fatigue. On a vu davantage les chevaux à l’effort à cause des gros obstacles et du temps accordé plus court qu’en première manche, mais je n’ai aucun regret. Même avec un sans-faute, nous n’avions plus aucune chance de médaille. » Le Normand retient au final surtout la joie de l’or par équipes et l’aisance de son cheval. « Le principal objectif était l’équipe et nous avons décroché la plus belle médaille. Je suis ravi que Rêveur y ait grandement participé. J’ai toujours cru en ce cheval. Il y a eu des moments  compliqués, où on s’est moins bien entendus, mais il fait aussi partie de ces chevaux de légende. C’est dommage qu’il ait déjà quinze ans, car je commence seulement à bien le monter et il est en pleine forme ! »

Avant la finale des Coupes des nations de Barcelone (22 au 25 septembre), où le sélectionneur Philippe Guerdat a annoncé qu’il alignerait ses champions olympiques, l’alezan va désormais prendre un peu de bon temps : du repos, de la plage, de la piscine… « Tout ce qu’il aime faire avant de le remettre à l’entraînement », résume le Normand.

« Rahotep a pris la mesure des ses moyens »

Philippe Rozier était, lui aussi, avant tout ravi de son cheval. « Ses deux fautes en seconde manche sont à 400 % pour moi, souligne le cavalier de Bois le Roi. Sur le n°1, je relance un petit peu pour remettre du galop car j’avais peur du temps et je me retrouve un peu près de l’oxer orange n°2. Si je l’avais mis 20 cm plus loin, il ne l’aurait jamais fait tomber. L’autre faute, sur le n°8 je suis un peu trop près aussi, j’ai mis la main et ça a provoqué la faute de postérieur. Sur le reste, le cheval s’est baladé, même sur les combinaisons. Je ne l’ai jamais senti dans le rouge. »

Ces championnats ont donné une nouvelle dimension au beau gris, qui, à part ses deux fautes sur la rivière, n’a pas touché une barre avant cette seconde manche de la finale individuelle. « Pour moi deux étapes l’ont fait progresser : Aix-la-Chapelle et ici. Le CHIO m’a donné beaucoup d’informations avant de venir ici car c’est le concours qui ressemble le plus aux JO, là où c’est le plus gros. J’ai enfin pu faire une Coupe des nations et un Grand Prix le même week-end. Rahotep a pris la mesure de ses moyens. De temps en temps, il sautait trop haut avant, il mettait trop la gomme. Maintenant, il fait moins le show, il prend seulement 10 cm de marge et fait moins de sauts en apnée. C’est pour ça que mes parcours sont plus fluides. Le fait que je sente si bien a aussi joué évidemment d’autant qu’il est très sensible et très intelligent. Nous sommes en plus très complices puisque je le monte depuis qu’il a cinq ans. »

Après quelques semaines de repos, Rahotep resautera peut-être juste une petite épreuve avant Barcelone. « Je vais faire une overdose de Coupes des nations », plaisantait Philippe Rozier, taquin après treize ans sans porter la veste bleue, avant de préciser plus sérieusement : « Je suis sincèrement ravi que ces deux événements m’aient remis le pied à l’étrier  pour l’équipe de France. Je ne vois pas comment l’équipe de France peut se passer d’un couple comme ça aujourd’hui, ce n’est pas seulement moi, mais le couple. »

A Rio, Elodie Mas

Horse Telex
La base de données du cheval
  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A table N48 - François Xavier Boudant

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
Equitagada 21 master la jambe fixe

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr