Ludovic Henry : « Je n’ai rien lâché ! »

mercredi 10 août 2016

  • imprimer

Premier Français à s’élancer en dressage lors du Grand Prix mercredi matin aux JO de Rio, Ludovic Henry a obtenu une moyenne de 69,214 % avec After You. Sa faute aux changements de pied lui coûte cher, mais il a toutefois eu un très bon sentiment sur sa reprise et il nous a livré ses impressions avec un bel enthousiasme.

Rio 2016 Ludovic Henry et After You largeL

Scoopdyga

Ludovic Henry et After You

« Je n’ai rien lâché car à ce niveau là, je pense qu’il ne faut rien lâcher, et c’est un cheval qu’il faut quand même monter, mais ce n’était pas difficile. Je n’ai pas bien compris la faute aux changements de pied au temps car il était bien rentré dedans... Est-ce que je me suis un peu relâché à la fin ? Je ne sais pas. J’étais peut-être déjà dans le mouvement d’après. Pour le reste, le cheval était très élastique. Il s’est bien comporté, il a énormément progressé dans le piaffer et passage, où il arrive doucement à maturité. Compte-tenu de la régularité d’After You, on pouvait espérer être entre 69 et 71. Cette faute nous coûte cher mais le cheval a fait son travail ! Et quand on passe au début, on est souvent en dessous des notes classiques, donc je suis au final quand même satisfait ! »

« Les médailles du complet nous font rêver »

L’environnement n’a pas dérangé le couple : « J’ai fait énormément de très gros concours depuis deux ans donc cette atmosphère là ne nous perturbe pas. Pour moi, c’est même moins stressant que des concours comme Neumuster ou Dortmund où il y a énormément de monde et que le public est tout près de la piste. Évidemment, ce sont mes premiers JO et c’est un rêve d’être là donc beaucoup de choses se passent quand même dans la tête, mais je me suis vraiment vidé de tout et concentré sur mes épreuves. D’ailleurs, on me dit souvent que je suis un peu fermé au paddock, mais je n’entends alors plus que Jan Bemelmans et ma femme… Le reste n’existe plus ! (rires) Et pour mon cheval, tant que ma femme et moi sommes à ses côtés, la terre pourrait s’écrouler, il va bien ! »

Ludovic Henry a aussi évoqué les ondes positives des deux médailles de concours complet à la veille du début de leur championnat. « Ça a forcément de l’effet ! On est dans les écuries avec Astier depuis une semaine et ça nous fait rêver pour le futur, à Tokyo ou à Paris en 2024… Nous avons envie, ça nous booste ! Mais une fois la joie passée, il a fallu très vite se reconcentrer car notre job à nous, il commençait ce matin ! »

Suivez tous les résultats en cliquant ici !

A Rio, Elodie Mas

  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A table N48 - François Xavier Boudant

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
Equitagada 21 master la jambe fixe

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr