Philippe Rozier : « Je me suis éclaté ! »

dimanche 14 août 2016

  • imprimer

Premiers à s’élancer pour les Bleus ce matin aux JO Rio dans la première épreuve qualificative, Philippe Rozier et Rahotep de Toscane ont parfaitement rempli leur rôle d’ouvreur en bouclant un superbe sans-faute. De quoi lancer au mieux l’équipe de France !

Philippe Rozier et Rahotep de Toscane largeL

www.scoopdyga.photo

Philippe Rozier et Rahotep de Toscane

« J’ai adoré, je me suis éclaté du premier au dernier obstacle ! Rahotep était super. Parfois, on est tellement concentré qu’on n’a pas le temps de prendre du plaisir, mais là j’ai réussi à en prendre à chaque saut. Je sentais qu’il était bien. On m’avait dit attention au dernier double, où il y avait beaucoup de fautes, et au moment d’armer, il m’a presque déculassé sur l’oxer de sortie tellement il a mis un coup de garrot puis un coup de dos. Je lui ai dit « là, tu mets la gomme » et il a répondu ! »

Dans l’équipe suite au forfait de Simon Delestre et Ryan, Philippe Rozier est ravi d’avoir bien lancé l’équipe. « C’est pour ça que j’ai insisté pour  passer en premier. Je sais que c’est parfois inconfortable pour les autres et moi ça ne me dérange pas. Dans ma tête, un parcours c’est un parcours, que je passe au début ou à la fin. En plus on avait un bon tirage. Et puis, franchement, je n’aime pas attendre. Si je suis là, faut que j’y aille. »

« Je savais que Rahotep était au top »

Et changer de statut dans l’équipe ne l’a pas perturbé. « Je suis venu vraiment pour aider l’équipe à pied dans un premier temps. Le réserviste est toujours très important. Et deuxièmement, je n’aurais jamais accepté d’être 5e si mon cheval n’avait pas été prêt pour sauter les JO. Je ne venais de toutes façons pas pour faire de la figuration. Avant les championnats d’Europe j’avais dit non car si il fallait que je parte, ça ne l’aurait pas fait. Après St-Tropez, Knokke et Aix-la-Chapelle, je savais que Rahotep montait en puissance et qu’il était au top. »

Avec le dernier double et l’oxer sur bidet n°9, la rivière est pour l’instant la plus fautive, ce qui n’étonne pas le cavalier de Bois-le-Roi. « C’est toujours un obstacle difficile. Là, il y a quand même un mur difficile avec un choix de six ou sept foulées derrière et de gros caissons devant. Personnellement, je ne suis pas fan car on ne voit pas l’eau de loin donc les chevaux ne peuvent pas se préparer. Ils ne voient pas le bleu, ils n'ont envie de sauter que le caisson. »

Philippe Rozier est ensuite revenu sur l’impact de l’incertitude sur la participation de Flora. « Je ne connais pas beaucoup de cavaliers qui auraient passé la nuit sur un matelas par terre pour être là auprès de la jument. Pénélope l’a fait et Kevin est resté à ses côtés. Et ce n’est pas du cinéma. Au final, ces coups durs nous donnent encore plus la rage. Les Français, plus on est dans la panade, meilleur on est. Là, on a eu notre dose et ça nous rend plus fort ! Ça a resserré les liens. »

Résultats ici

Photo d'archive

A Rio, Elodie Mas

Horse Telex
La base de données du cheval
Bucas
Couvertures pour chevaux
  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A table N48 - François Xavier Boudant

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
Equitagada 21 master la jambe fixe

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr