Test Event de dressage: Première qualif bien passée !

lundi 23 juin 2014 - Caen (14)

  • imprimer

"Nous avons eu de bons retours des fédérations et de la FEI ", déclare d'emblée Fabien Grobon rassuré par ce premier après-midi de compétition au stade d’Ornano. C'est le dressage qui a inauguré la future piste mondiale et le Britannique Gareth Hughes la plus haute marche du futur podium, devant son entraîneur Carl Hester et la princesse danoise Nathalie zu Sayn Wittgenstein. Julia Chevanne, juste derrière, précède Alizée Froment.

test event 2014- podium Grand prix dressage largeL

PSV Jean Morel

Le premier podium du stade Dormano

Deux Françaises seulement sont venues à Caen pour tester le terrain des Jeux mondiaux FEI Alltech : Julia Chevanne avec Luciano qui a fait une reprise régulière mais perd  quelques points au piaffer ; Alizée Froment, présente avec deux chevaux. Son fidèle MIstral du Coussoul a fait une très bon début de reprise avec plus de 71% affichés avant le premier piaffer qui sont alors  tombés à 66  puis 63 au second avant de remonter pendant le travail au galop pour redescendre  au troisième piaffer et finir à 64,85. Avec le nouveau cheval  que lui prête Jan Dupond et qui est stationné aux écuries des Arl (dont la bien connue jeune championne belge Lavinia)  aux Pays Bas, Alizée a eu plus de chance. Elle a confirmé ses bons résultats de Massenhoven, un national belge où elle a gagnéen GP (67,85%) il y a deux semaines. Le westphalien possède bien sûr toutes les difficultés du GP, un joli passage et un piaffer correct mais qui avance encore beaucoup. Alizée essayait ce cheval au CDI de Compiègne fin mai et ne savait pas encore à l'époque si l'essai serait transformé. Les fautes aux changements de pied et dans les pirouettes sont certainement à mettre au compte de la jeunesse du couple.

L’élève Hughes précède le maître Hester

Les Britanniques étaient deux eux aussi et ont fait coup double avec l'élève devant le maître. Nadonna, qui a gagné GP et GPS à Compiègne il y a un mois, a fait une reprise fluide soldée par une moyenne de 72,75, quatre juges sur les sept la mettant première.

Le résultat est inverse pour Nip Tuck et Carl Hester qui s'est déclaré « très agréablement surpris par le comportement de ce jeune cheval dans ce  grand et beau  stadium. Je pourrais même envisager de venir ici avec lui en août, car j'éprouve beaucoup de plaisir à le monter ».

Désormais privée de son olympique Digby, qu'elle a mis à la retraite, Nathalie zu Sayn Wittgenstein se présentait avec Fabienne, qui a douze ans « mais n'en est peut-être qu'à son dixième grand prix. Elle s'est  très bien comportée ici, mais je ne pense pas venir pour les Jeux, car elle est encore un peu jeune. Mais je descendrai sûrement pour voir les épreuves, car ce devrait être de très beaux championnats, même si c'est un peu plus petit qu'à Aix (2006) ou Lexington. Mais tout est très bien, le sol excellent. C'est seulement dommage que tout ne soit pas au même endroit » (le Village est à 10-15mn à pied, précise F. Grobon et il y aura des navettes en permanence pour assurer la liaison Stade-Village).

Parmi les dix autres partants de ce Grand Prix, qui n’a pas réuni un plateau exceptionnel, mais le but n’était pas là, il y avait trois Espagnols dont le meilleur fut Cristobal Belmonte avec Diavolo de Laubry qui, malgré son nom, n’est pas français mais allemand (7e, 66,02). Juste derrière, une Suisse, Caroline Hacki, élégante cavalière en culotte coquille d’œuf et frac marron (de quoi changer du noir surmonté d’horribles casques !) avec un très joli petit cheval, Rigoletto Royal, pas trop bien payé.

Demain, la journée sera courte, avec quatre couples dans la Freestyle de l’après-midi dont Mistral et Alizée, les autres passant le matin dans le GPS. Pour les organisateurs, ce sera encore l’occasion de noter toutes les petites remarques des intervenants, comme l’eau qui arrive un peu chaude dans les abreuvoirs ou les résultats qui manquent aux écuries, ou pour les juges de bien se caler « pour l’entrée des concurrents par exemple. Aujourd’hui, ils n’avaient pas tous exactement le même temps entre leur entrée sur le terrain et la sonnette », précise Isabelle Judet, présidente de ce concours comme elle le sera des Jeux en août.

Pour Fabien Grobon,directeur Général du Comité d'Organisation, « le vrai test sera mercredi avec l’entrée en scène du public. Nous ferons entrer deux fois dix mille personnes avec tous les problèmes de billetterie que cela peut poser, de circulation dans le stade, de sécurité …. Nous verrons aussi comment résonne le stade avec du monde ». Les tribunes étaient quasi vides cet après-midi, mais l’arène étant totalement fermée avec un retour assez long de la couverture des tribunes, les quelques applaudissements faisaient déjà du bruit. Ca promet une chaude ambiance pour cet été quand il sera plein. De quoi plaire à Carl Hester qui y pense déjà avec enthousiasme et sans inquiétude car « on sent bien le tribunes, mais le monde ne sera pas trop près et les chevaux ne seront pas inquiets. C’est l’un des plus beaux stades où j’ai eu l’occasion de monter ».

Tous les résultats en cliquant ici!

MHM

Bucas
Couvertures pour chevaux
  • imprimer




On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A Table N43 Stéphanie Brieussel

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société


ÉQUItagada
Equitagada 21 master la jambe fixe

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr