Thierry Touzaint : on y croit jusqu'au bout

samedi 30 août 2014

  • imprimer

Un cross à la hauteur de l'évènement , un public nombreux et enthousiaste malgré tout ce qui laissait à désirer quant à la logistique (accès, parking, restauration...), des rebondissements dans le classement jusqu'à la fin, cette journée au Haras du PIn a tenu toutes ses promesses.La France, 4ème espérait mieux mais peut toujours croire en une médaille comme l'explique Thierry Touzaint dans l'interview ci dessous

jem 2014 Maxime Livio - Qalao Des Mers  largeL

FFE / PSV

William Fox Pitt et Chili Morning largeL

Revolution

Maxime Livio - Qalao Des Mers

William Fox Pitt et Chili Morning

previous video next video

Dès le départ, on a su que ce cross serait sélectif. Les deux premiers concurrents l'Américain Buck Davidson puis le Belge Joris Van Springel ne terminaient pas. Troisième à partir, Pascal Leroy (voir ITV)  signait un beau tour avec Minos de Petra mais se faisait piéger au dernier gué (19 fautes à cet obstacle): "le petit poisson directionnel" qui allait vite se transformer en bête noire pour les cavaliers. Les premières satisfactions allaient venir de l'Irlandais Sam Watson, de la Britannique Zara Phillips ou encore de l'Allemand Michael Jung même si sa Rocana était à la peine à la fin du tour. En revanche, grosse déconvenue chez les "kiwis" avec la chute de Mark Todd et Leonidas sur l'option du dernier gué puis l'abandon de Tim Price avec Wesko, très fatigué, à l'avant dernier. C'était alors "plié" pour la Nouvelle-Zélande, une grosse surprise et une déconvenue à peine contrebalancée par les performance de Jonelle Price / Classic Moet et Andrew Nicholson/Nereo, 4ème et 5ème ce soir.

Pour les autres nations encore en lice, le suspense allait durer jusqu'à la fin, Grande Bretagne, Allemagne, France, Australie....rien n'était joué. En revanche à 12h30, William Fox Pitt (voir iTV ci-dessous) s'installait , avec  Chilli Morning, en tête du classement individuel , dont il ne fut finalement pas délogé, même par l'Allemande Sandra Auffarth qui a pourtant essayé avec Opgun Louvo, mais son chrono n'a pas suffi. Elle est 2ème avant l'hippique devant Michael Jung. Les Allemands sont en tête par équipes, après de longues discussions pour le cas  Ingrid Klimke. Après une entrée de gué difficile, elle était déstabilisée et pirouettait à l'abord du directionnel.  L'Allemagne précède finalement bien la Grande Bretagne qui avait aussi rentré sans incident Kristina Cook / De Novo News et Harry Meade / Wild Lone. Malheureusement pour ce dernier la joie a été de courte durée. A peine avait-il mis pied à terre que son cheval s'est écroulé et n'a pu être sauvé, une triste nouvelle.

Pour le clan français, Cédric Lyard (voir itv) se faisait aussi avoir par le poisson mais, comme Pascal Leroy/Minos de Petra, ne perdait pas beaucoup de temps et l'on  pouvait, à cette occasion, apprécier la bonne préparation des chevaux à Granville. C'est finalement le benjamin de l'équipe, Maxime Livio / Qalao des Mers qui signait la meilleure performance française (8ème) avec pourtant un cheval peu expérimenté. C'est la grosse satisfaction du jour comme le souligne le coach des Bleus, Thierry Touzaint. Et pourtant ce Qalao n'est pas facile à gérer, mais Maxime l'a piloté au mieux et le couple est promis à un bel avenir. "Il est encore  jeune et sur le dressage, comme sur le cross aujourd'hui, je lui demande ce qu'il est capable de me donner."  (voir l'ITV de Maxime ici)

Tout le monde comptait beaucoup sur le champion du monde 2002, Jean Teulère pour signer un exploit avec Matelot du Grand Val, un temps proche du maxi était envisageable : "J'ai un cheval exceptionnel. C'était un parcours pour lui. Il était très bien préparé, les consignes étaient claires" déclarait Jean en ITV. Mais, excès de confiance ou manque de vigilance, Matelot dérobait sur le saut de puce après le 2ème gué....Une vraie déception pour le cavalier qui avouait "j'ai le bonnet d'âne ce soir". Malgré tout, la France, avec trois cavaliers à un refus et un sans faute, pointe à la 4ème place et peut encore croire à une médaille.

Enfin, concernant les individuels, si Denis Mesples chutait d'Oregon de la Vigne ( sans gravité), Rodolphe Scherer bouclait un cross d'anthologie, "le plus beau tour de ma vie". Porté par le public et par la pensée de son père Ivan, décédé la veille du dressage et auquel il rendait ainsi un merveilleux hommage, Rodolphe signait avec sa belle Makara de Montiège un cross sans fautes aux obstacles et offrait au public et à cet incroyable univers du concours complet, des minutes magiques et des moments uniques, un parcours splendide et poignant.

A ne pas manquer ci-dessous, les interviews de Thierry Touzaint et William Fox Pitt

Classement ici

Au Pin, Claire Feltesse

previous video
next video
  • imprimer




On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A Table N43 Stéphanie Brieussel

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
Equitagada 21 master la jambe fixe

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr