Axel Mancaux : " Mes chevaux ont progressé"
mardi 10 octobre 2017

Axel Mancaux
La petite taille des KWPN de son attelage a été un atout sur le difficile marathon des championnats de France © DR

Sacré ce week-end champion de France en paire, le meneur Axel Mancaux revient sur la compétition qui se déroulait à Lignières-en-Berry.

Le Picard Axel Mancaux rentre de Lignières où s’est tenu le championnat de France d’attelage avec sa 1e victoire en paire chevaux. Face à lui, qui a 25 ans, l’expérience d’un ténor comme Pierre Yung, de retour du championnat du monde, qui réalise un excellent dressage. 16 points de différence à l'issue du premier test. Enorme, mais il en faut plus pour démoraliser Axel : « J’ai fait deux fautes visibles, pour le reste je me console en pensant que cette épreuve dépend aussi du regard des autres. Mes chevaux ont un petit gabarit qui plait moins que d’autres races plus rebondissantes ... » 

Par contre, leur petite taille va être un atout au marathon. Dessiné par Louis Basty, il était assez rude, avec beaucoup de tombants dans des obstacles longs à passer. Il y a eu beaucoup de casse.  Axel passe bien et se retrouve en tête au 2e soir, avec 11 points d’avance. Nickel.

Reste le parcours de maniabilité, toujours délicat et très coûteux en points (une balle à terre = 3 points). Pas de soucis, Axel joue son va-tout et sort sans faute, dans le temps : parfait.

« Mes chevaux ont progressé, mais on a encore un peu de mal en dressage. Ils sont bien à la maison mais on sort trop peu à l’extérieur car les concours sont loin, donc chers et aussi ils prennent beaucoup de temps. Mes chevaux sont un peu sur l’œil à l’extérieur, plus réticents ... C’est dommage de ne plus avoir de concours au nord de Paris, hormi Compiègne ... » . Lignières est très loin de la Somme et le championnat n’a pas attiré de public, malgré le beau temps. Dommage... Axel qui gère le rayon équitation chez Decathlon à Amiens travaille à plein temps avec juste quelques journées aménagées pour partir en concours, donc il doit viser juste et faire des choix.

Il mène des KWPN-frisons arrivés depuis trois ans à Conty : Top speed Zico et Zidane, 11 et 12 ans. Ces frères sont identiques, presque jumeaux, ont toujours vécu ensemble et se ressemblent comme deux gouttes d’eau. «  Ils sont puissants, vifs, souples, joueurs. Zico est l’artiste agile comme un chat et Zidane l’ouvrier courageux. Ils se complètent et s’entraîdent ... ». Axel  s’entraîne avec son oncle, Philippe Gratpanche, multichampion de France d’attelage, aux écuries de la Roulotte à Conty (Somme). Il espère être invité par la fédération aux stages d’hiver à Lamotte-Beuvron. Pour le moment il promène sa paire au pas dans la campagne, histoire de les détendre avant de recommencer à travailler le fond...