Benjamin Aillaud : "rentrer dans le top 4 mondial"
lundi 11 septembre 2017

Benjamin Aillaud
Benjamin Aillaud © FFE / PSV

Membre de l'équipe de France 2ème du CAI0 de Breda, Benjamin Aillaud a signé une 5ème place individuelle avec ses chevaux du Haras du Pourcaud et fait maintenant route vers Donaueschingen où il visera un podium espérant ainsi rentrer dans le top 4 mondial des meneurs.

Comment s'est passé le concours de Breda ?

"J'étais très content de mes chevaux sur les 3 tests. Ils ont fait un très beau dressage mais plus ou moins bien noté selon les juges. On avait  un très gros marathon à la fois technique et physique . C'était très dur avec de mauvaises conditions météo (du froid et de la pluie) mais le parcours avait heureusement réduit à 7 obstacles. J'ai fait une faute à la maniabilité. Je suis toujours un peu "short" en temps sur la mania et là il y avait un temps compliqué. J'ai voulu protéger les chevaux dans une courbe. Je les ai préparés trop tôt et j'ai léché une quille de trop près. C'est de ma faute mais ils sont désormais super disponibles après le marathon et vont devenir d'une grande précision. En tout cas ils sont entrain de murir énormément.

Tous les Français ont bien "performé" à Breda...

Oui c'était super. Sur la maniabilité Sébastien (Mourier) a gagné , Anthony (Horde) était 5ème et moi 7ème. On a fait une démonstration de menage et on a fini de battre les Allemands. Il y a une belle relation entre les membres de l'équipe de France. C'est aussi tout le travail fait au pôle France, qui commence à payer. alors il faut qu'on garde la pêche et l'énergie.

Quelle est la suite du programme ?

Je suis parti directement de Breda pour le CAI*** de Donaueschingen. Je vais essayer d'aller chercher un podium. A Breda je n'en étais vraiment pas loin. C'est faisable et cela pourrait me permettre de rentrer dans les 4 meilleurs mondiaux; Je suis déjà assuré d'être dans le top 10 et donc de courir la coupe du monde d'attelage cet hiver mais si je suis dans les 4 je pourrai choisir mes épreuves. Après je pars à Lipica pour le championnat du monde d'attelage à 2 chevaux car je suis entraîneur de l'équipe de Slovénie. Ensuite ce sera le Master Pro d'attelage à Lignières (6 au 8 octobre) puis les chevaux du Haras du Pourcaud prendront du repos avant un stage équipe de France. On ne lâche pas l'affaire ! (rires). Les jeux mondiaux c'est l'objectif de l'année prochaine. En tout cas je suis content car pour l'instant je tiens les objectifs que j'avais fixés avec le Haras du Pourcaud, à savoir terminer dans les  10 au championnat d'Europe, rentrer dans les 10 meilleurs mondiaux...On a une belle régularité mais ça reste des jeunes chevaux. Je les ai menés pour la 1ère fois le 14 juillet l'année dernière. J'ai fais un gros boulot avec mon équipe l'hiver dernier  et je commence à en récolter les fruits.  Je m'inspire toujours autant de ce que je fais en spectacle. Et pour moi la relation au cheval est primordiale. Je tiens toujours compte de l'état d'esprit des chevaux et ils comprennent vite.  

Photo d'archive par FFE / PSV