CAI W de Riesenbeck: Les Français loin derrière

mercredi 07 août 2013 - Riesenbeck (All)

  • imprimer

Le CAI coupe du monde qui s’est déroulé à Riesenbeck le premier week-end d’août a permis à trois meneurs français de se tester sur un des plus gros concours pour les attelages à quatre chevaux. C’est Sébastien Mourier (installé à Cluny) qui est en tête des Français, mais loin au classement général puisqu’on le trouve à la 23e place.

lamotte attelage mourier largeL

Catherine Roux

Le nouvel attelage de Sébastien Mourier

 Avec un dressage à 62,12 points qui le plaçait déjà à la 23e place de cette première épreuve, ce meneur peu expérimenté à haut niveau sauve les meubles avec une 25e place sur le marathon et une 21e place sur la maniabilité avec un score de 7,60 pts en sortie de carrière. Il devance Benjamin Aillaud, dont le pari est de revenir à haut niveau.

Benjamin Aillaud qui termine à la 25e place au final, réalise un dressage décevant avec 66,43 points, une 25e place sur marathon et une 27e place sur la maniabilité. Mais tout cela s’explique aussi par la jeunesse de son team. Il y a encore donc pas mal de travail à faire pour que son attelage affiche son potentiel. Même déception aussi pour Pierre Jung, que l’on voit pointer à la 29e place du classement final. Et pourtant, le dressage avait mieux débuté pour l’ancien médaillé d’argent aux championnats du monde à deux chevaux. Sous la barre des 60 points, avec 59,94 points, il rentre plus dans les conditions des sélections françaises. En revanche, le marathon s’est mal passé avec une 30e et avant-dernière place. La maniabilité a été aussi compliquée avec 12,22 points et une 23e position. Le bilan pour les Français n’est pas formidable, mais il permet de voir l’ampleur du travail qui reste à faire pour ces meneurs dans la perspective de 2014.

Riesenbeck 2013 a permis aussi de voir des meneurs bousculer les pronostics puisque c’est l’Allemand Brauchle (3e du dressage avec 44 points, 1e du marathon et 11e de la maniabilité avec 3,53 points) qui s’impose devant le Hollandais Théo Timmerman (2e du dressage avec 44,60 points, 6e du marathon et 5e de la maniabilité avec 3 points) puis un autre Allemand Georg von Stein (6e du dressage avec 49,14 points, 3e du marathon et 2e de la maniabilité avec 3 points). On le voit le niveau du dressage est de plus en plus haut. Un niveau qui monte globalement dans les trois épreuves. Cela peut paraître surprenant de voir Boyd Exell à quelques places du podium, à la sixième place. Mais, c’est tout de même lui qui remporte le dressage avec 39,05 points. Un problème sur le marathon le laisse assez loin (18e). Une balle et du temps dépassé, 3,81 points encaissés lors de la maniabilité. A noter que Félix Brasseur, qui entraine les Français, était aussi dans la course. Le Belge termine à la 15e place avec 55,16 points sur le dressage  (16e), une 13e place au marathon et une 8e sur la maniabilité (3 points). Ce rendez-vous de Riesenbeck qui est toujours de très haut niveau n’a pas manqué à sa réputation. Cette année, il permet aussi de voir l’état de forme des meneurs avant les championnats d’Europe à quatre chevaux qui auront lieu à Izsak en Hongrie du 25 au 29 septembre.

Claude Bigeon

Fautras Équestre
Fabricant de vans et camions pour chevaux
  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A Table Best Of 2016

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
EQT 39 les coins

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr