Ch-EU Aix: IJsbrand Chardon prend la tête
jeudi 20 août 2015

Aix 2015- Sébastien Mourrier
Sébastien Mourrier

La première étape du championnat d'Europe d'attelage vient de se conclure. Sans surprise, IJsbrand Chardon prend la tête de la compétition avec 37.81 points. Meilleur Français, Sébastien Vincent est 14e.

Après deux jours de compétition sous un soleil revenu, le dressage de l'attelage s'est conclu en ce début d'après midi après 35 partants.  Les favoris ont déjà trusté les premières places et c'est sans surprise IJsbrand Chardon qui s'installe en pôle position avec 37.81 points. Il devance son compatriote Theo Timmerman (39.88 pts), tenant du titre.  Plus surprenant, l'Espagnol Juan Antonio Real Garcia occupe la 3e place du classement provisoire avec 44.07 pts. Les Pays-Bas, tenants du titre en 2011 et 2013, montrent donc une fois encore leur compétence dans la discipline en plaçant également Koos de Ronde au pied du podium juste devant Zoltan Lazar et Jozsef Dobrovitz.

Côté Tricolore, on le sait, le dressage n'est pas le test où l'équipe excelle! Des petites fautes ici ou là relèguent les Bleus dans le deuxième tiers. Le meilleur d'entre eux, Sébastien Vincent, qui s'élançait hier, prend la 14e place avec 53.45 points et effectuait "sa meilleure prestation" (Écoutez son interview en cliquant ici!) alors que Stéphane Chouzenoux sortait de piste déçu avec 63.96 points de pénalité, soit la 19e place (Voir sa réaction en cliquant ici!). Enfin, dernier à s'élancer cet après-midi à 14h30, Sébastien Mourrier rencontrait quelques difficultés avec sa jeune jument bai et terminait 27e avec 62.59 points (Voir son interview ci dessous). Mais le "plus dur" est fait souriait Sebastien à  la sortie, et les meneurs tricolores vont désormais pourvoir exprimer tout leur talent dans la maniabilité disputée demain et enfin dans le marathon, programmé samedi. "La maniabilité se déroule pour une fois avant le marathon, et cela pourrait créer des surprises parce que les chevaux n'auront pas le marathon dans les pattes et pourraient être beaucoup plus chauds!" expliquait Quentin Simonet. Rien n'est donc encore gagné, ni perdu, il faut attendre...

Retrouvez tous les résultats en cliquant ici!