Genève : Sébastien Mourier derrière Boyd Exell !
dimanche 13 décembre 2015

Geneve 2015-Sebastien Mourier
Sebastien Mourier © Jean Louis Perrier

Sébastien Mourier avait une invitation pour le CHI de Genève. Déjà 4e du barème A samedi alors qu’il s’élançait en n°1, le Français a décroché la 2e place de l’étape Coupe du monde dimanche matin derrière le leader mondial Boyd Exell. Une super performance !

Sa joie en sortie de piste faisait vraiment plaisir à voir ! Sébastien Mourier rêvait depuis longtemps de participer à l’étape Coupe du monde d’attelage de Genève. Il a cette année obtenu une invitation qu’il a parfaitement honorée en prenant la 2e place derrière le maître incontesté de la discipline, l’Australien Boyd Exell ! Même s’il a fait tomber une balle sur chacune des deux manches, sa fluidité dans les obstacles et sa vitesse lui ont permis de battre l’expérimenté Koos de Ronde.

« Mes chevaux ont fini au courage »

« Je suis très fier de mes chevaux car ils n’étaient pas préparés à autant de répétitions d’efforts car les parcours était longs (340’’22 sur les deux manches, ndla). Ils étaient un peu émoussés, mais ils ont fini au courage. J’espère que cette performance me permettra de faire Bordeaux en février », a confié Sébastien Mourier qui est désormais installé à Monfaucon en Dordogne. Le meneur avait aligné le même attelage qu’aux championnats d’Europe à Aix-la-Chapelle où il avait eu un problème sur un obstacle avec son timonier. « Cette contre-performance était une grosse déception. Nous avons depuis réussi à régler le problème et je suis ravi d’avoir pu l’engager ici. Les quatre chevaux se sont super bien comportés. Ils avaient envie et c’est l’essentiel pour moi. Après, on doit évidemment encore prendre de l’expérience et progresser. » Il prépare en parallèle un attelage d’Arabos-frisons pour les prochains grands championnats extérieurs. « L’IFCE et la Fédération m’ont beaucoup soutenu cette année et je les remercie beaucoup. Mon contrat avec l’IFCE s’arrêtera malheureusement fin décembre, mais j’ai la chance d’avoir de nouveaux partenaires, dont le Haras de la Pourcaud. Eric et Arjane Bouwman m’aident à progresser. »

Exell : « Mourier parle aussi vite qu’il mène ! »

Aux côtés de Boyd Exell et Koos de Ronde à la remise des prix et en conférence de presse, Sébastien Mourier était aux anges. « Mais il parle aussi vite qu’il mène ! », a même souligné le n°1 mondial. Un joli compliment de la part de l’Australien qui ne semble pas blaser de dominer le circuit : « Même quand on gagne souvent, il y a toujours une pression car il faut être dans le Top 3 pour accéder à la seconde manche en Coupe du monde. Et on n’est jamais sûrs d’être devant. Aujourd’hui, j’ai par exemple fait une faute dans chaque manche et elles sont entièrement pour moi, du coup j’ai été obligé d’accélérer pour compenser. »