Les races les moins lourdes en tête d’une finale très sportive.

jeudi 18 septembre 2014 - Conty

  • imprimer

A Conty du 11 au 14 septembre, les meilleurs meneurs français ont montré leur savoir faire et les immenses qualités sportives des anciennes races de travail : le championnat de France d'attelage des chevaux de trait était réservé aux meneurs licenciés pro et amateur, qualifiés en Am1Grand prix, dans les catégories solo, paire et team de quatre.

conty 2014 attelage trait largeL

Dominique Lacour

conty 2014 attelage trait largeL

Dominique Lacour

conty 2014 attelage trait largeL

Dominique Lacour

previous video next video

20 concurrents en solo, 10 en paireset trois en team.

Presque tous les concurrents sont propriétaires de leurs chevaux et mènent en famille.  « On a tendance à alléger de plus en plus pour l’attelage de loisir, précise le président de l’association picarde d’attelage, l’ARAP, Jean-François Trangosy. Ici les meneurs s’attendaient à un exercice redoutable, ils sont servis ! »
Les cobs sont les plus nombreux, ils ont tendance à caracoler facile, tout comme les Franches-montagnes, alors que les races lourdes peinent à la tâche.
Ainsi, l’invitation de meneurs belges munis de traits belges et de  brabançons (très) lourds, conçus pour labourer en tirant de grosses charges  en marchant vite, sert de démonstration. Dans le marathon, les écarts de temps sont larges.

Le dressage

En solo Vincent Seite a impressionné avec une note de 48,77 attribuée à son élégant étalon, Vizir du Crann. Il prend le large sur la Picarde Bénédicte Penant, classée  53,17 avec son hongre cob et sur le Normand Guillaume Masson qui obtient 53,57 avec sa jeune Boulonnaise. A 4 François Boerlen s’était montré le plus brillant avec son team breton et on le croyait bien lancé !
En paires, miracle, deux meneurs sont en tête ex-aequo car ils obtiennent le même chiffre avec cinq notes de juges différentes !Il s’agit de François Delpech menant deux cobs et d’Anne Tessier avec deux franche-montagne aussi fluides. Un vrai match mais le marathon a rebattu les cartes.

Marathon sélectif
« Ce marathon est digne d’un championnat de France : sympa, rude, sélectif.Même si on est des amateurs, on doit être au top, c’est un vrai championnat, » conclut Marc Lazcano. En effet, si comme son cob les chevaux sont bien entraînés, pas de problème.
Le parcours au trot en forêt et dans les champs s’étendent sur 5,6km. Avec les six obstacles, les attelages font 7km en tout, dont la dernière phase au galop. Les 6 obstacles sont les mêmes que lors du championnat du monde en paire pour les chevaux de sang !
Ainsi le N°1 qui aligne une série de buttes a été fatal au très jeune team de Bretons de  François Boerlen. Les obstacles en bois sont roulants, mais exigent beaucoup de souplesse sinon ils cassent l’allure et harassent. Quant aux deux gués qui font la réputation de Conty, ils entraînent cinq à six passages dans un mètre d’eau de profondeur et il faut compter autant de hauteur de berge pour s’en sortir. « Les meneurs doivent être sûrs d’eux car ils choisissent presque tous des options courtes, donc cassantes, » poursuit Jean-François Trangosy.
Confirmation auprès du vétérinaire, Dominique Trencart qui ne relève aucun incident. Au contraire il considère que les traits récupèrent vite leur rythme cardiaque normal.
Les premiers au marathon sont logiquement : Pierre Benan menant un cob de 15 ans, puis Hervé Conan derrière un Breton de 13 ans et Marc Menet avec un cob oui aussi.
Chez les paires,  Mathieu Toublanc est le plus rapide avec ses bretonnes, devant Christophe Bordez menant deux percheronnes etBenoit Chorre avec ses comtoises.
A 4 Patrick Maudet mène des percheronnes, fidèle à a région normande. Il est plus rapide que Sylvain Masson, le Picard muni de Boulonnaises.

Le parcours de maniabilité a ensuite favorisé les meneurs solo car on annonce 8 sans faute dans le temps sur 20 partants. Mais il fallait au moins çà et en plus il fallait avoir engrangé un minimum de points les jours précédents pour revenir au score. C’est donc le Breton Hervé Conan qui fait mieux, avec son cob. Il a plus de deux points d’avance sur le Nordiste Dominique Bocquet derrière un boulonnais et le Normand Nicolas Wiart aux guides d’un cob.
Du côté des paires, l’après-midi s’est révélée beaucoup plus rude. Pas un seul parcours nickel, une pluie de balles à terre. Mathieu Toublanc s’en sort bien et reprend la tête avec sa bretonne, devant François Delpech et son cob. Anne Tessier classe ses Franches-montagnes en 3e position. A 4 gagne Patrick Naudet, loin devant Sylvain Masson.
Très attaché aux races de traits qui sont la base de l’équitation à Conty, le Val de Selle les fait travailler en voltige, dressage, au cirque, en extérieur... Pour divertir le public, le club a donc proposé des démonstrations de leurs savoir-faire : débardage, tir de charges lourdes, spectacles...  et présenté de nouveaux matériels pour les équidés exerçant en ville.
www.val-de-selle.com

Elisabeh Gillion

  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A Table N43 Stéphanie Brieussel

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
Equitagada 21 master la jambe fixe

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr