Quentin Simonet : "Il y a eu des bons résultats, mais il faut continuer"
mardi 25 avril 2017

Benjamin Aillaud CAI 3* Horst 2017
Benjamin Aillaud lors du CAI de Horst © Krisztina Horvath

Le CAI 3* d'Horst, qui s'est tenu le week-end dernier aux Pays-Bas, proposaient des épreuves pour tous les attelages : quatre chevaux, paire et solo. De nombreux Français avaient fait le déplacement pour l'occasion et les résultats ont été extrêmement encourageants, avec entre autres deux podiums et une sixième place.

Une grosse délégation française avait fait le déplacement à Horst pour le CAI 3* : en tout, 15 attelages tricolores se sont alignés au départ des différentes épreuves. A la clé, deux sont montés sur le podium. Michael Sellier prend la deuxième place en paire et Jean Michel Olive est 3e en solo. Benjamin Aillaud, 6e,  signe la meilleure performance tricolore dans la catégorie 4 chevaux. Le fruit de la préparation hivernale ?

"Comme tous les hivers, nous avons fait environ un stage par mois à Lamotte Beuvron avec  l'entraineur Felix Brasseur", explique Quentin Simonet, conseiller technique national en charge de la discipline. "La vraie différence par rapport aux hivers précédents, c'est que le niveau d'expérience de nos meneurs et chevaux a augmenté ces dernières années, donc on a axé les stages sur des choses plus opérationnelles. On a été plus loin dans le travail et on s'est mis en situation de compétition. Pour ce premier concours, ca a semblé porté ses fruits, mais finalement ce n'est pas le plus important. Il faut que ça continue et que les attelages arrivent au meilleur de leur forme pour le championnats de cet été".

Parce que si les meneurs à un cheval n'ont pas de grosse échéance cette année, les meneurs à quatre chevaux ont les championnats d'Europe (Göteborg) en ligne de mire, tandis que ceux en paire visent les championnats du monde (Lipica). Dans l'optique de ces échéances par équipes, les différents attelages français ont prouvé que leurs résultats pouvaient se compléter pour, pourquoi pas, aller chercher un résultat. "En attelage, on aligne au départ des championnats des équipes de trois, mais on a un joker. Les deux meilleurs résultats de chaque test sont retenus et cumulés pour le résultat final", détaille le directeur technique. "Dans une configuration de championnat, les performances de Horst auraient permis un chouette résultat en équipes. En maniabilité, les performances de Thibault Coudry (2e à quatre chevaux, ndla) et de François Dutilloy (3e en paire, ndla) auraient bien aidé l'équipe". Parce qu'au final, en plus des belles performances de Michael Sellier, Benjamin Aillaud et Jean Michel Olive, de nombreux meneurs tricolores ne sont pas passés loin compte. En quatre chevaux, Thibault Coudry se classe 10e, alors qu'en paire François Dutilloy et Franck Grimonprez ont respectvement conclu en 11e et 13e position. Même configuration en solo où Marion Vignaud et Anne Violaine Brisou sont également 11e et 13e.  

Certains de ces meneurs ont rendez-vous dans un peu plus de deux semaines à Windsor, qui proposera notamment une Coupe des nations en quatre chevaux. "On ne se dit pas que ceux qu'on enverra à Windsor seront ceux qui iront aux championnats d'Europe, mais il est évident que sont des candidats à la sélection", confie Quentin Simonet. "Le staff est encore en réflexion et il faut continuer de préparer les chevaux pour les championnats. Windsor sera néanmoins une étape importante, comme le seront par la suite celle de Saumur et celle d'Aix-la-Chapelle". Les Français ont en effet été invités pour le CAIO en terres allemandes, chose qui n'était pas arrivée depuis longtemps. "Ça prouve que le travail accompli par l'équipe de France est reconnu. C'est très bien, il y aura là bas entre 20 et 25 attelages de très grande qualité. Ce sera l'occasion de faire une revue d'effectif et de se montrer une dernière fois au mieux avant les Europe", conclut-il, les yeux déjà rivés sur les grosses échéances de l'été.  

Retrouvez tous les résultats ici