Badminton - Pascal Leroy : "d'un seul coup, c'est un taureau !"
vendredi 05 mai 2017

badminton 2017 Pascal Leroy et Minos de Petra
badminton 2017 Pascal Leroy et Minos de Petra

Sorti de sa reprise avec une note de 56,1, Pascal Leroy était forcément déçu. Du haut de ses 17 ans, Minos de Petra qui court pour la 6ème fois ici à Badminton, a toujours la "fraîcheur d'un jeune cheval"

"Il est enragé...il n'était pas si mal à la détente mais dès qu'il rentre dans l'arène, d'un seul coup c'est un taureau. Il me met 10 tonnes dans les bras et je ne peux plus arriver à le gérer. Il a la fraîcheur et le manque de maturité d'un jeune cheval. Il faudrait que je l'embouche plus fort mais il se met déjà court dans l'encolure. Il a fait des fautes parce qu'il pêchait dans son équilibre et que j'ai des pertes de contrôle. Sur la diagonale au galop moyen, j'étais complètement embarqué..." commente Pascal Leroy,

Concernant le cross il délivre le même son de cloche que tous les cavaliers : "Quand on fait la reconnaissance  on se dit à chaque fois que rien n'est jamais fait d'avance. Même avec un très bon cheval qui a beaucoup de métier, on reste quand même exposé à une faute et je suis comme tous les cavaliers : je trouve qu'il y a des profils d'obstacle qui paraissent plus dangereux que les autres années. Il n'y pas de pied et la faute est sanctionnée par une chute. C'est dommage car je pense qu'on peut faire aussi difficile voire plus tout en étant moins dangereux pour les chevaux et les cavaliers. Il va falloir garder de la fraîcheur pour que les chevaux aient de la réactivité jusqu'au bout, qu'ils aient les genoux au niveau des oreilles... "