Burghley : Pascal Leroy, déçu de son dressage
jeudi 01 septembre 2016

burghley 2016 Pascal Leroy et Miinos de Petra
Pascal Leroy et Miinos de Petra

Première journée de dressage au 4* de Burghley avec l’entrée de trois Français Arthur Duffort, Pascal Leroy et Denis Mesplès

Le premier vit en Angleterre depuis dix ans du côté de Liverpool et court ici son premier 4*. Arthur Duffort, 29 ans, qui a reçu le prix d’élégance masculin lors de la visite vétérinaire, sort avec un score de 66,4 pts, ce qui le place 32e avec Golden Eclipse, une jument irlandaise de 12 ans, « très horizontale, et sur les épaules » selon Serge Cornut. « Je n’ai jamais de bonnes notes en dressage, explique Arthur. Je n’ai pas de coach pour me suivre réellement et je n’ai la jument que depuis un an et demi. La seule personne qui m’aide en concours est Andrew Nicholson avec lequel je fais la reconnaissance de cross. »

Pascal Leroy clôturait la matinée, déçu de sa reprise avec Minos de Petra, 17 ans, magnifique et en pleine forme. Il se classe 17e avec 52,7 pts. « Il était très bien à la détente, mais je fais quelques petites fautes ici ou là et cela me coûte des points. C’est dommage, car le cross me semble un peu plus facile que l’an dernier. »

William Fox-Pitt, à Burghley pour présenter Chilli Morning, faisait également état de la relative facilité du cross. Ce à quoi le cross designer Mark Phillips rétorquait « Méfiez-vous, c’est beaucoup moins facile qu’il n’y paraît ».

Denis Mesplès était le dernier de la journée à passer en dressage, souffrant de maux de gorge et juste remis de sa mésaventure lors de la visite vétérinaire de la veille. Oregon de la Vigne, en effet, a fait son show, blessant son cavalier au front ce qui a nécessité des points de suture. Un stewart a donc dû présenter le Selle Français de 14 ans.

Sa reprise de dressage fut néanmoins juste, malgré une défense au galop. Il se classe 20e (54,3 pts).

Bettina Hoy tient la tête de ce premier jour (34,5 pts avec 77% de moyenne) avec le Westphalien de 12 ans, Designer. « C’est une super note, explique l’Allemande qui a remercié son coach Christopher Bartle, car Designer n’est pas si facile. A la maison nous avons mis en place un protocole de détente qui fonctionne bien. Comme le cheval n’est pas très fort dans son dos, je fais beaucoup de trot enlevé. De plus il est plus confortable en bride qu’en filet. Quant à demain, je vais juste sauter un peu avec mes deux chevaux (elle a amené également Sir Medicott qui courra à Blenheim), et je vais faire des courses ! »

Demain les deux derniers Français seront en piste à 11h28 heure française pour Cédric et à 16h54 pour Rodolphe Scherer/Makara.

Résultats sur bdwp.co.uk/bur/16/