CCI 3* Bramham : victoire allemande et trois Bleus dans le Top 10
lundi 11 juin 2018

Julia Krajewski CCI 3* Bramham 2018
Julia Krajewski ne boudait pas son bonheur à la remise des prix © Bramham International Horse Trials

Si il est un mot pour qualifier la victoire de Julia Krajewski dans le CCI 3* de Bramham, "indiscutable" serait le bon : l'Allemande s'est imposée non seulement avec ses points du dressage avec Chipmunk FRH, mais avec en plus dix points d'avance sur ses poursuivants. Beau tir groupé des Français qui sont trois à figurer dans le Top 10 : Karim Laghouag est 5e, Matthieu Vanlandeghem est 6e et Cédric Lyard est 9e.

En tête du dressage, maxi sur le cross et sans-faute à l'hippique : c'est une copie parfaite qu'ont rendu Julia Krajewski et Chipmunk FRH durant les trois jours de compétition dans le CCI 3* de Bramham. L'Allemande qui fêtera ses 30 ans en octobre prochain met ainsi fin à la longue disette de sa nation sur cette compétition anglaise, puisqu'aucun représentant d'Outre-Rhin ne s'était imposé depuis sept ans.

Le saut d'obstacles, hier, n'aura pas manqué de faire bouger les lignes puisque derrière les vainqueurs, Karim Laghouag/Entebbe de Hus et William Fox-Pitt qui figuraient respectivement aux 2e et 3e place à l'issue du cross ont finalement cédé leurs places sur le podium. Une barre pour le Français, qui conclut à la 5e place et "8 points" pour le Britannique associé pour l'échéance à Orotario II (11e). Ils ont été doublés sur le fil par des couples auteurs de parcours parfaits à l'hippique : le Néo-zélandais Andrew Nicholson/Swallow Springs (28 points) et l'Australien Bill Levett/Lassban Diamond Lift (28,2 points). Des parcours vierges de toute pénalité qui ont ravi les deux complétistes qui présentaient des chevaux verts à ce niveau. "Orotario peut très bien sauter, mais il est peut être un peu ému par le public. Aujourd'hui je l'ai senti très en confiance, il a progressé. Il a toujours été un bon cheval mais comme avec tous les chevaux, il y a des hauts et des bas. L'an passé, j'étais tombé ici dans le dernier gué, cette fois, il a tout fait avec beaucoup de facilité", expliquait Andrew. Bill Levett se réjouissait quant à lui de la régularité de son cheval pour sa première participation à un CCI 3* : "C'est un jeune cheval et il a montré des choses vraiment satisfaisantes sur les trois tests. Il a été excellent aujourd'hui à l'hippique. Sur des compétitions d'un jour il peut être un peu trop frais, mais aujourd'hui tout était en ordre et il a montré ce qu'il pouvait faire quand il est relâché". 

Julia, qui conclut la compétition, avec un score de 19,4 points seulement, s'est donc imposée avec près de dix points d'avance et abordait déjà l'hippique avec une avance confortable : "Lorsque je marchais le parcours, je pensais que ce serait vraiment chouette d'être sans-faute. On a atteint les sommets aujourd'hui, et je suis tellement fière de mon cheval. Terminer sur un tel score de dressage, et avec un cheval en forme et heureux, c'est juste vraiment, vraiment cool. Vraiment, le week-end n'aurait pas pu être meilleur pour moi! ".

5 Français dans le Top 20

Outre Karim, 5e avec Entebbe, et 13e avec Punch de l'Esques (qui reste également sur ses points du dressage !), les Bleus, qui étaient nombreux sur cette compétition ont dans l'ensemble tous réalisé de belles performances. 2e après le dressage, Mathieu Vanlandeghem et Trouble Fête*ENE-HN terminent 6e après un cross pénalisé de temps dépassé et un hippique sans-faute. Même déroulé de compétition pour Cédric Lyard/Unum De Or, dont le double sans-faute permet de remonter de la 32e place après le dressage à la 9e place du classement définitif. Le cavalier se classe également 16e avec Uhlan de l'Epine, portant à cinq le nombre de Français dans le Top 20.

Gwendolen Fer, qui signait une belle 2e place dans le format court du 3* samedi avec Romantic Love (lire ICI), avait également de belles chances dans le format long avec Traumprinz. Malheureusement, le cheval n'a pas été présenté à la visite vétérinaire dimanche matin, éliminant le couple. 

Un rêve devenu réalité pour Thibault Fournier

Pour les Séniors, ce CCI 3* est une compétition tout ce qu'il y a de plus normale, mais pour les cavaliers de moins de 25 ans, c'est l'un des objectifs de la saison puisqu'elle est présentée comme le championnat du monde officieux de cette catégorie d'âge. Et dans ce championnat, Thibault Fournier/Siniani de Lathus n'aurait pu dérouler meilleure partition. Bien placé après le dressage (6e), le couple remontait à la troisième place après un cross sans incident et une seconde de temps dépassé. Tous les espoirs étaient donc possible hier en entrant sur le test de saut d'obstacles. Loin de céder à la pression, l'ancien élève de Maxime Livio a déroulé un parcours parfait. Alors que Sam Ecroyd/Cooley Currency fautait à deux reprises, le jeune tricolore n'avait plus qu'à attendre de voir ce que réservait le parcours d'Emily King et Dargun, la jeune fille n'ayant pas droit à la faute pour garder son leadership. La Britannique a finalement signé un très bon sans-faute synonyme de victoire mais Thibaut peut se réjouir de son titre de vice-champion du monde : "un rêve de gosse qui devient réalité", lâchait le cavalier sur les réseaux sociaux quelques minutes après la fin de la compétition ! Marie Caroline Barbier et Picasso d'Oreal terminent eux à une excellente 5e place. Moins de réussite en revanche pour Alexis Goury et son Trompe l'Oeil d'Emery, victimes d'une incompréhension sur le cross et auteurs du pour score de 19 points à l'hippique (14e). "Déconvenue est le mot... Nous sommes passés à côté de magnifique CCI 3* de Bramham. Trompe l'Oeil reste un cheval incroyable et nous reviendrons c'est promis. Un grand bravo à mon ami et coéquipier du Grand National Thibault Fournier pour sa remarquable performance et merci à son crack Siniani d'avoir maintenu le cap français dans ce championnat", a déclaré Alexis évidemment très!s déçu mais qui ne manquera pas rebondir. 

Tous les résultats ICI