CCI 4* Burghley : Mark Todd en tête, les français en milieu de peloton
samedi 01 septembre 2018

Mark Todd Kiltubrid Rhapsody
Mark Todd et Kiltubrid Rhapsody sont en tête du CCI 4* de Burghley avant d'aborder le cross ce samedi © Nixon Photo/LRBHT

A l'issue des deux journées de dressages, les trois couples tricolores en lice dans l'édition 2018 du CCI 4* de Burghley pointent au milieu du classement tandis que le Néo-zélandais Mark Todd prend le meilleur sur ses concurrents.

Jeudi, premier jour de dressage au CCI4* de Burghley et première reprise française avec Camille Lejeune et sa Selle Français Tahina des Isles. Une reprise notée 33.9 pts, « correcte, pour Jean-Pierre Blanco, dépêché sur place. J’attendais un meilleur travail au trot, qui est en général son point fort. La jument a fait une faute de rythme et cela l’a déréglée. En revanche, le pas et le galop étaient mieux que d’habitude. » Pour sa première participation à ce 4* anglais, Camille trouve le cross « évidemment très gros et très technique. » Pour s’entraîner, il a participé au 3* du Pin mi-août et pour travailler le fond est allé galoper sur les plages de Deauville et du Touquet. Quant à Pascal Leroy qui venait à Burghley pour la cinquième fois avec le toujours frigant Minos de Petra (18 ans), il termine avec 35,1 pts, un peu déçu : « Minos a bien commencé, plus relax que les fois précédentes, mais je l’ai senti monter en pression vers la fin. Et là, Minos devient plus difficile à monter. » A la fin du premier jour de dressage, le n°1 mondial, Oliver Townend, prenait la tête avec Kings Joules (27,2 pts). Le Britannique bénéficie de la sympathie du public (et peut-être du jury…) après sa non sélection aux Jeux mondiaux de Tryon. 

Hier, vendredi, Cédric Lyard, dernier Français en lice avec Qatar du Puech Rouget, a déroulé une reprise notée à 35.4 pts. 0,1 pt de moins qu’au 4* de Badminton en mai. Malgré tout le cavalier et Jean-Pierre Blanco, ont trouvé la reprise plus fluide : «  Je l’ai senti moins contraint, a-t-il expliqué après sa reprise. Malheureusement à la fin il est passé derrière ma jambe. De toute façon  le dressage n’est pas son point fort car il est un peu  raide. De plus, j’ai fait presque 20 minutes de détente, et je pense que c’est trop. Mais au final, je suis content. Il faut maintenant que je reste sur ces points-là. Avant de venir ici, j’ai couru au Pin, car Qatar n’était pas sorti depuis Badminton. J’ai voulu aller à Barbury, mais Andrew Nicholson m’a déconseillé car le terrain était trop dur et le cheval n’est pas à l’aise sur ce genre de terrain. Quant au cross, le temps (11’11’’) sera dur à réaliser. Cette année, avec le nouveau tracé, la 7e minute se trouve au début d’une montée assez raide, et là je pense que beaucoup de chevaux seront fatigués. Il va falloir bien manager le temps et la condition de son cheval. C’est le premier 4* de Burghley que je cours avec Qatar et c’est très différent des autres 4* qu’il a déjà fait. C’est très vallonné, mais normalement cela devrait lui aller. On verra. »

A la fin du dressage les Français se situent en milieu de classement : 30e pour Camille Lejeune/Tahina des Isles (33,9 pts), 37e pour Pascal Leroy/Minos de Petra (35,1 pts) et 40e pour Cédric Lyard/Qatar du Puech Rouget (35,2pts), sur les 70 concurrents en lice. Mark Todd s’empare de la place de leader avec Kiltubrid Rhapsody (qu’il montait au 4* de Pau) avec 26,4 pts. Un autre Néo-Zélandais, Tim Price, est 2e avec Ringwood Sky Boy (26,9 pts). Le 3e est Oliver Townend et King Joules (qui partait en n°1 jeudi) avec 27,2 pts.