Cédric Lyard à Burghley : "j'ai un challenge à relever"
vendredi 02 septembre 2016

Cédric Lyard et Cadeau du Roi
Cédric Lyard et Cadeau du Roi © www.scoopdyga.photo

A la pause déjeuner du deuxième jour de dressage du 4* de Burghley, Bettina Hoy/Designer tient toujours la tête (34,5pts), mais s’est fait rattraper en fin de matinée par l’Australien Sam Griffiths et le toujours vaillant Happy Times (17 ans), 39,8 pts.

Plus tôt dans la matinée, Cédric Lyard/Cadeau du Roi déroulait sa reprise après celle de Mark Todd/Campino, très bien noté (42,2 pts). Accumulant les 7,5 et les 8, tout se passait très bien jusqu’à l’avant-dernier changement de pied où Cadeau eut peur de la caméra qui bougeait et passa derrière la jambe du cavalier. « C’est dommage, j’étais très bien parti, déclarait Cédric. Comme Cadeau n’a pas des allures exceptionnelles, il était davantage à l’aise sur la reprise de l’an dernier, plus technique. J’ai un challenge à relever. L’an dernier je visais le top 10, et je suis 7e. Cette année je voudrais être dans le top 5. » Il est pour l’instant 5e (45,9pts). Quant au cross, Cédric le pense un peu plus facile qu’en 2015 où il était « parait-il l’un des plus difficiles de tous les temps. Cette année il me semble moins technique et en plus c’est le même tracé. J’ai donc davantage mes marques. J’ai l’impression également que Cadeau est mieux préparé. »

Rodolphe Scherer est le dernier Français à passer (16h54). Les tout meilleurs seront en piste cet après-midi, comme Andrew Nicholson/Nereo, Christopher Burton/Nobilis ou le Néo Tim Price avec Ringwood Sky Boy, 2e l’an dernier.

Résultats ici

Photo d'archive