Donatien Schauly : "c'est bon pour le moral !"
jeudi 27 juillet 2017

Donatien Schauly
Donatien Schauly © www.scoopdyga.photo

De 2010 à 2013, Donatien Schauly a couru toutes les grosses échéances (2 championnats d'Europe, mondiaux de Lexington et Jeux de Londres) mais les blessures de ses chevaux l'ont ensuite tenu éloigné de l'équipe de France qu'il retrouve avec bonheur pour la prochaine échéance européenne de Strezgom avec Pivoine des Touches

Retrouver l'équipe de France c'était un objectif pour vous ?

Oui c'était un objectif mais je ne savais pas quand. Ce que je voulais avant tout c'était que Pivoine recourt bien et récupère bien. Et puis il y avait beaucoup de bons cavaliers et de bons chevaux, donc je ne voulais pas avoir ça en ligne de mire à tout prix. Mais après l'avoir requalifiée à Saumur au mois de mai, j'avais comme but soit le championnat d'Europe soit un 4 étoiles

Après des années difficiles, c'est aussi un plaisir personnel ?

Oui ça réconforte ! Je suis passé d'un moment où j'avais 4 chevaux sur le  Grand National à plus aucun. J'en ai profité pour souffler un peu et depuis un an je m'y suis remis à fond. Et c'est vrai que ça fait du bien au moral pour moi et pour tout mon entourage,  pour tous ceux qui bossent auprès de mes chevaux et ça rassure quand on se remet dans une bonne dynamique

Est ce qu'il est compliqué de revenir au plus haut niveau quand on en a été coupé un moment ?

J'ai fait pas mal de cso pour sauter des grosses barres mais quand je suis retourné sur les épreuves de complet, j'ai trouvé que ce n'était pas si facile. Et il faut vraiment recourir pour reprendre les automatismes d'autant que j'aime bien être instinctif et il m'a fallu retrouver ça.

Et Pivoine des Touches comment a t-elle évolué ?

Elle a pris des muscles et de la force. Elle s'en sert mieux et peut-être que je l'utilise mieux. Comme j'ai beaucoup pratiqué le cso, cela lui a été utile aussi et elle a très bien évolué dans cette discipline.  Sur le plat, elle est très sûre. Elle a toujours les mêmes points de repères. Son défaut est qu'elle est un peu rapide dans ses allures mais c'est aussi pour ça qu'elle est va aussi vite sur le cross. J'aimerais qu'elle se relâche et qu'elle prenne le temps, mais elle a 14 ans et je ne veux pas la changer maintenant et lui mettre de la pression. Et puis cette sélection me fait très plaisir pour elle qui a toujours été remplaçante (de Séculaire à Malmö, d'Ocarina aux Jeux de Londres). Elle a oeuvré dans l'ombre alors c'est bien que ce soit son tour.

Pivoine qui comme Donatien a déjà connu quatre stages de préparation ne sera donc pas perdue à Granville !