Festval CCE : La Pro 1 support de deux championnats
lundi 01 octobre 2018

Christopher Six Totem de Brecey Master Pro CCE 2018
Christopher Six et Totem de Brecey, nouveaux champions de France Pro 1 © Catherine Roux

Trente sept engagés dans cette catégorie, les uns pour un classement individuel, d’autres pour le championnat Pro 1 ou encore le championnat AS jeunes cavaliers. Christopher Six et Totem de Brecey remportent le premier nommé alors que Victor Levecque et Phunambule des Auges acquière le second.

Les scores étaient très serrés au provisoire, il n’y avait pas de droit à l’erreur. A ce jeu là, le sans faute a payé, Christopher Six et Totem de Brecey l’emportent sans faillir en conservant leur score du dressage. Mathieu Lemoine et Averouge des Quatre Chênes gagnent une place et termine second. Arnaud Boiteau et Sultan de la Motte est au pied du podium, juste derrière la jeune génération puisque Victor Levecque termine 3e de ce classement individuel. 

Dans leurs championnats respectifs, les deux premiers du dressage l’emportent. Pour les Pro 1, Christopher Six et Totem de Brecey sont champion de France 2018. Second du dressage, ils ont fait perdurer la performance. « Le cheval a bien progressé sur toute la saison (PRO1 Saumur, CCI*** Strzegom, CCI*** Millstreet). Je le monte depuis un an environ, précédemment il concourrait sur le circuit amateur. Il est donc encore un peu neuf à ce niveau, il faut qu’il prenne encore de l’expérience » explique le cavalier  qui avouait que courir le cross sur le sable n’est pas vraiment habituel pour sa monture. « Bon sauteur, toujours tonique et respectueux, il a bien assumé sur le CSO qui n’avait rien de facile ». Le couple conclura en principe la saison à Boekelo. Ce sera leur premier format long. 

Dans la catégorie As Jeunes Cavaliers, après ses titres de Champion d’Europe par équipe et en individuel,  Victor Levecque conclut la saison en beauté avec le titre de champion de France, titre qu’il également acquis deux fois en Junior par le passé. C’est sa deuxième année en Jeunes Cavaliers « et c’est la bonne ! »dit-il toujours le sourire aux lèvres. « Phunambule, c’est mon copain, mon complice, je lui dois énormément. Le monter est un vrai bonheur. Ici encore, il a donné le meilleur » souligne celui qui tout en suivant Sciences Po compte bien poursuivre la compétition en professionnel. Phunambule a bien mérité de se reposer dans les mois qui suivent. En principe Victor sera présent au Pouget avec RNH MC Ustinov. Les résultats ICI